VEDIA

Fred Krugger présente sa nouvelle création

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 04 octobre 2019 19:16  |   Trois-Ponts

Soirée de prestige ce jeudi soir à Rocourt pour Frédéric Bertrand alias Fred Krugger. L’homme originaire de Basse-Bodeux présentait sa toute dernière création à la Maison Alexandre. Et pour une fois, ce n’est pas une moto qui tenait le devant de la scène mais bien une voiture.

Audrey Degrange

Un voile blanc immaculé recouvrant cette voiture que l’on devine, ça n’a l’air de rien comme ça mais il représente deux ans et demi d’une vie. Celle de Fred Krugger, l’ingénieux mécanicien à qui l’on doit une quinzaine de motos d’exception. Sauf qu’ici, c’est une voiture qu’il présente. Un retour aux sources, en quelque sorte, pour celui dont le premier métier était lié au sport automobile et la préparation de voitures de courses. "J’avais envie de me challenger avec cette voiture, explique Fred Krugger. Je voulais faire mieux que ce que j’avais déjà réalisé. Et j’ai eu l’opportunité de ce projet avec un niveau de finitions qui reste équivalent à ce que je faisais en moto, j’ai donc sauté sur l’occasion."

Ce défi, il le doit à ces deux hommes d’affaires liégeois, André Dupont (qui a réussi dans le textile) et François Fornieri, le boss de Mithra, qui lui ont donné carte blanche pour créer un exemplaire unique aux lignes épurées et à l’esthétique poussée à l’extrême. Le tout réalisé entièrement à la main et de A à Z. "L’idée était de ré-interprêter les premières voitures de courses des années ’30, détaille le Mécanien - Designer. C’était l’époque des balbutiements de l’aérodynamisme et de l’arrivée de l’esthétisme dans la mécanique industrielle. J’amène un côté retro futuriste avec pas mal d’anachronismes."  Comme à son habitude, c’est sans plan que l’artiste a travaillé utilisant les proportions, les cartons "à l’ancienne et sans travail par ordinateur assisté."

Le résultat est époustouflant au point de se poser la question. Est-ce une oeuvre d’art ou une voiture ? "Certains assimilent ça à l’art, moi j’essaye que ça soit performant. On est donc dans le compromis, elle fait 750 chevaux pour 1250kg. L’esthétisme va vers l’art car le véhicule participera à différents concours d’art et d’élégance automobile."

10 mille heures furent nécessaires pour concevoir ce chef d’oeuvre. Un travail minutieux et de longue haleine où Fred Krugger a du faire preuve de beaucoup d’abnégation. "C’était difficile de travailler seul autant de temps. En plus, je n’avais pas de retour sur ce que je faisais comme c’est le cas quand je crée une moto. Il a donc fallu que je reste concentré", avoue Fred Krugger. 

 

Du montant de l’oeuvre, on ne saura rien. Car après tout, l’art, ça n’a pas de prix.

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte