VEDIA

Le carnaval de Jalhay souffle le chaud et le froid

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 11 mars 2019 15:32  |   Jalhay

Avec un vent à décorner les boeufs, mais aussi les sangliers, la question était sur toutes les lèvres dimanche en début d’après-midi à Jalhay. Le cortège prendra-t-il ou non le départ ? Tant les chars de Herbister que ceux de Jalhay sont à nouveau contrôlés pour être sûr que tout soit  solidement arrimé. Et c’est au bourgmestre de prendre la décision finale. "On démarre" lance Michel fransolet, le bourgmestre de Jalhay. 

Cette année, c’est Herbiester qui ouvre le bal et descend donc le premier la rue principale de Jalhay. La tension entre sangliers et boeufs, les rivaux de toujours, est particulièrement vive cette année suite à des incidents après le grand feu mais si chacun est décidé à mordre sur sa chique, pas question de faire comme si rien ne s’était passé. Herbiester snobe le verre de départ et Jalhay redouble de huées.

Ce sont des milliers de fleurs qui ornent les chars des sangliers comme des boeufs, témoins d’une tradition carnavalesque solidement ancrée tant à Herbiester qu’à Jalhay.

Au carnaval de Jalhay, l’humour n’est jamais absent. Chacun des deux cortèges met un point d’honneur à épingler l’un ou l’autre travers de leurs rivaux ou de la société.

Ni le vent ni la rivalité entre boeufs et sangliers ne perturberont finalement vraiment cette édition. Seule la pluie, lors du deuxième tour, chassera une partie des spectateurs mais ne refroidira pas les ardeurs des uns et des autres.

(B. Lousberg)

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte