VEDIA

Tour de Wallonie : Loïc Vliegen est à 186 kms de la victoire finale

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 30 juillet 2019 22:22  |   Lierneux


Le Tour de Wallonie aime la région verviétoise, la région verviétoise aime le Tour de Wallonie ! Après l’arrivée de la troisième étape à Verviers, c’est à Lierneux que le peloton a franchi la ligne après une quatrième étape partie de Villers-le-Bouillet. Au menu du jour : un peu plus de 178 kilomètres !

Après une incursion dans le Condroz et un passage à Durbuy, direction Manhay puis Trois-Ponts où les coureurs ont du se farcir la difficile côte de Hezalles. Ensuite Lierneux avec un premier passage sur la ligne avant un circuit local de près de 43 kilomètres.

Déjà l’attaque dès le départ, c’est le Français Arnaud Démare qui remporte cette avant-dernière étape du Tour de Wallonie à Lierneux. Le sprinter devance le Polonais Szymon Sajnok et le Belge Stijn Steels.

Quatrième victoire de la saison pour Démare qui, à peine descendu du podium, apprend qu’il sera le leader de la France aux Championnats d’Europe, à Alkmaar, du 7 au 11 août. " C’est vrai que c’est une belle sélection qui m’attend. Depuis le championnat de France, c’est vrai qu’on en parlait avec Thomas Voeckler. Il me fait confiance et j’ai bien travaillé durant le mois de jullet pour y arriver. C’est pour cela qu’aujourd’hui, je m’étais glissé dans l’échappée parce que je ne pensais pas à un sprint. C’est un bel objectif qui m’attend avec une belle équipe autour de mloi pour ce championnat d’Europe", explique Arnaud Démare.

Un jour de plus en jaune pour Vliegen

Le maillot de leader, lui, reste toujours détenu par le Verviétois Loïc Vliegen. Comme la veille, nouvelle étape difficile pour le maillot jaune. " Il a fallu se battre pour le garder ! Il a fallu batailler surtout sur les 100 derniers kilomètres. L’équipe a encore fait un super travail aujourd’hui mais je pense que la fatigue s’est fait ressentir d’hier. Du coup, on s’est vite retrouvé à trois seuls équipiers à l’avant pour les 80 derniers kilomètres. Heureusement que j’avais Thomas Degand et Fabien Doubey qui ont fait un travail extraordinaire ! Ils se sont mis à 110 % pour moi ! C’est grâce à eux que j’ai pu conserver le maillot" reconnaissait Loïc Vliegen.

Conservera-t-il son maillot jaune ce mercredi à Thuin ? Encore 186 kilomètres à tenir…










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte