VEDIA

Malmedy: un Cwarmê en version (très) allégée?

DR - Vedia
 14 janvier 2022 09:25  |   Malmedy


Non, le Cwarmê n’est pas (encore) annulé ! « C’est faux de dire qu’il est annulé, nous planchons sur des alternatives pour l’instant », nous confie-t-on à bonne source. Mais si certains n’hésitent pas à lancer l’info, il faut dire que la version (très, très) allégée qui est sur la table ne fait pas vraiment penser à un Cwarmê dans la plus pure tradition malmédienne. Actuellement, et alors que le Syndicat d’initiative et la Ville ont rencontré les présidents des sociétés et les représentants de l’Horeca, on se dirige vers une formule vraiment très light du samedi 26 février au mardi 1er mars. 

A savoir aucun cortège pendant les 4 jours du Cwarmê, pas de discours du Trouv’lê dans la salle de la Fraternité habituellement bondée, pas de brûlage de la haguète le mardi gras. Alors que reste-t-il sur la table ?

Les rôles du lundi, chers à la Royale Malmédienne et à la Royale Union Wallonne. Le dimanche, il pourrait y avoir la danse de la haguète Place Albert 1er et ensuite des animations dans les kiosques du centre-ville. Et puis c’est tout ! Pas de jeudis gras, pas de cortège donc, ni le samedi ni le dimanche. Et si certains ont parlé de grand chapiteau sur la place, il n’y en aura pas, c’est une certitude. « La Ville nous demande de fermer nos établissements et de ne servir qu’en extérieur,  par table de 6 maximum », nous explique un cafetier. « Mais ça risque de devenir ingérable, on ne va pas jouer au gendarme pendant 4 jours, et il sera compliqué d’empêcher les gens de se déguiser, de faire la fête, d’autant plus quand l’alcool aura déjà coulé pas mal. La crainte est aussi que seule Malmedy organise quelque chose et de voir débarquer la foule qui pourrait devenir ingérable. Mais bon, il est évident que moi, si je peux vendre un peu, je suis preneur, mais si c’est pour mettre en place une grosse installation, en extérieur, pour quelques heures seulement, ce sera difficile à supporter. »

Et surtout, même si la Ville semble jouer la montre et ne veut pas prendre la responsabilité d’annuler purement et simplement toutes festivités autour du Cwarmê, il y a un Codeco en début de semaine prochaine, qui pourrait, lui, annoncer l’annulation des carnavals, et du même coup sauver la face des autorités communales. Ensuite, si la décision n’est pas prise par les entités fédérées, ce sont les gouverneurs qui se réunissent mardi. Il faudra de toute façon une autorisation du gouverneur même pour les quelques activités prévues sur Malmedy. La police a aussi son mot à dire. Bref, si on ne parle pas (encore) d’annulation officielle, on s’y dirige tout droit. Et cela alors que tout le monde nous assène que le fameux variant Omicron nous permettra de sortir de cette crise sanitaire. Et si d’aventure le programme précité pouvait quand même avoir lieu, il y aura un inévitable sentiment de trop peu pour les amoureux et défenseurs du Cwarmê traditionnel. Pas de quoi sauter de joie, ni d’entamer une folle farandole à l’annonce de ce programme pas très gras… (O.T.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte