VEDIA

Un Collège communal aux abonnés absents à Limbourg ?

 18 fevrier 2020 10:28  |   Limbourg


6 points seulement étaient inscrits à l’ordre du jour du conseil communal de Limbourg hier soir ! Malgré tout, huis clos compris, cette première séance de l’année 2020 ne s’est terminée que sur le coup de 23 heures 30. « Y-a-t-il encore un pilote dans l’avion » se demande l’opposition Limbourg Demain et Changeons Ensemble qui, dans un communiqué commun, réagit à une situation d’« immobilisme qui interroge ». Et de pointer la rareté des projets déposés par la majorité en place.

« L’emploi du temps de chaque élu ne nous regarde pas mais au vu des nombreuses mesures négatives prises par le PS limbourgeois(e) d’une part et de leur inaction d’autre part, nous sommes en droit de nous interroger », expliquent les deux groupes qui sont plus que jamais sur la même longueur d’onde. Parmi ces mesures, Limbourg-Demain et Changeons Ensemble citent l’augmentation des taxes et prix des documents administratifs, la création de nouvelles taxes, des coupes sombres dans les budgets de la culture et du sport, une taxation fictive (5%) du prix de l’eau. 
 » Nous ressentons un profond malaise au sein même de l’administration (employés comme ouvriers) ainsi qu’au Collège où ses membres semblent désinvestis face au dictat à distance d’une bourgmestre absente et concentrée sur des missions bien lointaines... », terminent les deux groupes d’opposition.

Le Collège communal fonctionne !

La Bourgmestre de Limbourg Valérie Dejardin ("La Limbourgeoise") n’accepte pas cette vision des choses et insiste sur le fait que le Collège fonctionne bien. « Nous mettons en œuvre les projets inscrits dans le Plan Stratégique Transversal (PST) et ils sont nombreux. Alors que le Thier de Villers est terminé, d’autres dossiers sont suivis en vue de leur aboutissement futur : la rénovation de l’Arvô, la réfection de la Place Saint-Georges à Limbourg-Haut, Polyform, la plaine de jeux, le préventorium, etc ». Quant aux six points seulement inscrits à l’ordre du jour hier soir, je pose la question : que nous apportent-ils, eux, en tant que groupes d’opposition ? », réagit la Bourgmestre Valérie Dejardin. (MY)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte