VEDIA

Malmedy va nettoyer ses comptes en 2021

Photo Belga
 23 decembre 2020 23:20  |   Malmedy


L’Echevin des Finances de Malmedy ne s’en est pas caché au moment de présenter le budget 2021. Pour la première fois, a-t-il expliqué ce mercredi soir au conseil communal,  il est le résultat d’une politique volontariste d’assainissement des comptes communaux. «  On s’attaque enfin au nettoyage des comptes » a lancé Simon Dethier ! 

«  Le budget 2021 se clôture à l’exercice propre avec un boni de  478218 €. En prenant en compte les années antérieures et avant injection du compte 2020 dont on perçoit qu’il sera positif, le boni est de 42.907 €. Pour rappel l’année dernière, la Ville de Malmedy avait clôturé le compte 2019 avec un boni de 508.000 €. Il s’agit d’un montant  jamais égalé depuis 2011 et ce notamment, grâce à la prise de mesures de gestion pour plus d’efficacité et de maitrise des finances locales. L’ensemble de ce boni a directement été dédié à la gestion de la crise du coronavirus et au soutien de l’activité locale (réduction de taxes, chèques-commerces, plateforme de formation e-commerce, primes pour les enseignes …) et aux entités touchées par la crise (Grand Fa) », détaille Simon Dethier.

Après avoir rappelé que l’impact direct de la crise du coronavirus pour la ville de Malmedy est estimé à 553.307 €, l’Echevin a précisé que l’assainissement des finances passerait par  « la suppression de « fausses » recettes constatées dans les comptes 2011-2013 mais jamais perçues ».

La cigale et la fourmi

«  La diminution de la charge d’emprunt de 798.369 € en 2021 suite au rééchelonnement de la dette permettait à la majorité d’assainir sérieusement les finances communales en supprimant des non-valeurs de droits constatés et en constituant des réserves pour le litige lié au Grand Prix de Formule 1 de 2005. Elle est malheureusement passé à côté de cette opportunité et a continué à dépenser sans compter sachant que les années qui viennent risquent d’être plus difficiles encore » a expliqué Jean-Marie Blaise, conseiller communal de l’Entente Communale en citant la célèbre fable de Jean de La Fontaine, « la cigale et la fourmi » pour  justifier l’attitude de la majorité « La cigale ayant chanté et dépensé toute la décennie (de 2020 à 2030) se trouva bien dépourvue lorsque vint le moment de rembourser (de 2031 à 2048) »

Plus de pont suspendu

Le budget extraordinaire prévoit des investissempents pour 2021 et les années à venir à hauteur de 7 366 915 €. On notera parmi les principaux projets la route d’Hedomont, l’entretien de voiries, le giratoire du Pont de Warche, la mobilité douce, la rénovation de la Villa Steisel, une prime à l’investissement pour les commerçants, la désignation d’un auteur de projet pour un réseau point nœud, un budget participatif au niveau de la CLDR, la sécurisation des entrées de villages, un subside à différentes salles de villages, un investissement à la piscine, la emise en état du terrain de uugby, le remplacements de points lumineux, l’isolation et le changement de châssis, l’extension de l’école de Chôdes.

A la lecture de ce budget, l’Entente Communale s’est réjoui de la disparition du projet de pont suspendu au-dessus de la Warche. «  Cette réalisation ne drainera pas un tourisme de qualité et est de nature tout comme les éoliennes et la ligne haute tension à dénaturer le paysage », a insisté le conseiller Jean-Marie Blaise.

Soutien à l’activité locale et à la relance

La majorité prévoit en outre 10 000 € pour des missions d’un manager de centre-ville, 12 000 € pour l’appui au commerce local, 15 000 € pour une prime à l’investissement et une réduction de taxes qui se chiffre à 74 000 €.

C’est par 13 voix et 9 voix contre que le budget 2021 a finalement été adopté. (Manu Yvens)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte