VEDIA

La taxe sur les poubelles fortement augmentée à Dison

 17 novembre 2020 10:49  |   Dison


Le conseil communal de Dison s’est tenu hier soir en « distanciel » comme on dit maintenant, c’est-à-dire en vidéoconférence avec cette fois une technique parfaite. Le visage de tous les conseillers apparaissait à l’écran, sauf celles de Jefferson Arnauts (Vivre Dison) et celle…d’Yvan Ylieff (PS), dont on a appris qu’il ne disposait tout simplement pas de... caméra ! Mais on entendait leur voix.

Le principal du débat a porté sur l’augmentation de la taxe poubelle, dont le montant forfaitaire sera accru de 15 euros pour les isolés, et de 20 euros pour les ménages, ce qui n’est pas rien. « C’est contraints et forcés que nous sommes amenés à pratiquer cette augmentation » a expliqué le nouvel échevin des finances Jean Michel Delaval. « En effet, Intradel a augmenté ses tarifs, ce qui représente pour Dison une augmentation 55.000 euros. Or, avec l’ancien tarif, nous n’atteignons plus que 92% du coût vérité du ramassage des immondices, alors que la Région wallonne nous impose un taux de minimum 95 %. » En compensation, la commune va exonérer d’une partie de la taxe les ménages avec enfants jusqu’à trois ans. Ils auront droit à 150 kg de langes non taxés par an. « Ce qui représente en moyenne une économie de 75% pour eux » a précisé l’échevin.

C’est sur ce point là qu’a porté le débat. En effet, Thierry Polis (Vivre Dison) a proposé d’exonérer également les gardiennes agréées d’enfants. Ils ne sont que cinq à Dison, ce qui ne devrait pas avoir un impact important. Sur cette proposition sont venues s’en greffer d’autres, comme celle de relever l’âge pour les enfants reconnus médicalement comme atteints d’énurésie nocturne( pipi au lit), ou encore pour les crèches, et enfin pour les seniors atteints d’incontinence. « On va y réfléchir, mais à force d’exonérations, on va être forcé d’encore augmenter la taxe forfaitaire pour tout le monde » a conclu l’échevin Delaval. Le point a été adopté majorité contre opposition.

Suppression de taxe

Une fois n’est pas coutume, Dison va supprimer une taxe, celle qui frappait l’absence sur les emplacements de parcage suffisants pour les nouvelles constructions. « Après deux ans d’expérience, on constate qu’elle a manqué son objectif, car elle n’a rien changé. Et elle n’a rapporté que 6.000 euros. Nous avons une autre arme via les permis de bâtir » a expliqué l’échevin Delaval.

Enfin, il est à noter que les démissions se succèdent à Dison. Après celle de l’échevin Benoît Dantine au dernier conseil, qui a été remplacé comme conseiller communal par Jean Jacques Deblond, c’est celle de José Maréchal dans les rangs Ecolo qui a été annoncée (L.B)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte