VEDIA

L’octroi des subsides aux associations laisse perplexe à Baelen

Pixabay - illustration
 14 mai 2019 13:50  |   Baelen

Au sein du conseil communal de Baelen, surtout dans les rangs de l’opposition Trait d’Union, l’octroi des subsides aux asbl et autres associations laisse perplexe. Sans remettre en cause l’attribution de ceux-ci (Trait d’Union a voté le point), Trait d’Union voudrait connaître les critères et les modalités des subsides qui, selon lui, est pour le moment assez « aléatoire ». « On nous répond qu’on a toujours fait comme ça mais cela démontre bien qu’il n’y a pas de ligne de conduite », réagit Jean-Paul Arend, Chef de groupe Trait d’Union qui demande qu’on revoie le système d’attribution l’année prochaine. Au total, une cinquantaine d’associations essentiellement culturelles, sportives et sociales bénéficient de subsides allant de 50 euros à 2 500 euros.

Des subsides directs et indirects

L’octroi de subventions qui contribuent au développement local peut prendre deux formes différentes. Il faut distinguer la subvention directe qui consiste en un versement d’une somme d’argent sur le compte bancaire d’une association. Les aides indirectes prennent la forme de moyens matériels et/ou humains comme la mise à disposition de locaux communaux ou l’occupation du domaine public. Des services peuvent également être effectuées par les services communaux pour le compte de l’association bénéficiaire. (MY)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte