VEDIA

Inondations : clash au conseil communal de Baelen !

Photo Vedia
 14 septembre 2021 17:33  |   Baelen


C’est un post Facebook sur la page officielle du groupe d’opposition Trait d’Union qui a mis le feu aux poudres hier soir au conseil communal de Baelen. Le ton est monté lorsque le conseiller Jean-Paul Arend a demandé des éclaircissements sur la façon dont la commune avait géré les inondations des 14 et 15 juillet derniers. « Nous voulions connaître les actions concrètes mises en place par la commune ainsi que le nombre de personnes impactées. Le point complémentaire que nous avons déposé se justifiait d’autant plus que nous n’avons à ce jour aucune information des autorités. Baelen a déjà reçu une aide financière importante de la Compagnie Saint-Vincent de Paul en Communauté germanophone (50 000 €) et des subsides supplémentaires décidés au niveau fédéral devraient arriver. Quelle gestion financière la commune compte-t-elle assurer ? », s’est demandé le chef de groupe Trait d’Union qui ne remet pas en cause la gestion ni le travail des équipes sur le terrain pendant les inondations.

180 habitations sinistrées recensées

180 habitations sinistrées ont été recensées à Baelen. Un courrier a été posé dans toutes les rues concernées pour pouvoir bénéficier de cet argent. Certains se sont manifestés, d’autres pas. Là aussi, les divergences de vues ont éclaté. « Nous aurions préféré que le montant total du don soit divisé par le nombre de sinistrés », explique Jean-Paul Arend. Il est rejoint par l’élu indépendant Fabrice Massenaux. « Plusieurs riverains pourtant situés en zone inondable et ayant été évacué de leur domicile avec interdiction d’y accéder pendant plusieurs jours n’ont pas reçu l’information. Comment avez-vous la certitude que personne n’a été oublié ? », a-t-il demandé.

« L’opposition se dédouane sur notre dos de son absence pendant les inondations »

« Ce qui m’a irrité, dans ce point supplémentaire, ou plutôt cette demande d’informations de la part de l’opposition, c’est qu’ils semblent vouloir se dédouaner sur notre dos de leur absence lors de la crise des inondations, alors que s’ils avaient eu la volonté d’obtenir des informations ils auraient pu les obtenir facilement », souligne le bourgmestre Maurice Fyon en réponse aux critiques de l’opposition.  « Vous savez, dès le 14 juillet, et pendant plusieurs jours, tout le monde a été dans l’action, services communaux, citoyens, élus, tous spontanément. Tout le monde s’est retroussé les manches dans l’urgence, sans se poser de question », ironise Maurice Fyon. « Mais rassurez-vous, lors de la prochaine grande crise on enverra un courrier aux membres de l’opposition pour les inviter. Mais bon, quand je vois le genre de questions qu’on nous pose ici, alors que nous avons eu des propositions d’aides venues de bourgmestres de communes voisines qui s’inquiétaient de la situation à Baelen, même parfois alors qu’ils étaient à l’étranger. »

En ce qui concerne le don de 50 000 €, reçu d’une  association d’Eupen, le bourgmestre baelenois en justifie la répartition. « L’association nous a demandé que l’argent soit distribué rapidement, pour soutenir en urgence les sinistrés. Nous avons distribué un toute-boîtes et publié l’info sur notre site et page Facebook. Nous avons pu distribuer début août 1 000 € par ménage l’ayant demandé à ce moment-là », précise Maurice Fyon. (Manu Yvens – Olivier Tomezzoli)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte