VEDIA

Dison : démission du 1er échevin PS Benoît Dantine

DR
 21 octobre 2020 14:08  |   Dison


Le conseil communal de Dison a débuté mardi soir par une très grosse surprise, la démission du 1er échevin et échevin des Finances Benoît Dantine « pour raisons personnelles et privées » dit-il laconiquement dans sa lettre de démission, lue tout aussi sèchement par la bourgmestre, sans aucun commentaire. Mais on sait que le socialiste, un fervent supporter d’Yvan Ylieff, n’était plus en phase avec la manière dont Véronique Bonni conduit le collège. Et il ne serait pas le seul, d’ailleurs. Son remplacement incombe au PS de Dison, dans les prochaines semaines, et ce ne sera sans doute pas facile à cause de la crise du Covid.

Chèques Covid

Un Covid qui a été bien présent au conseil d’ailleurs, car le principal point concernait une aide que la Commune veut apporter à tous les citoyens et commerçants de Dison, sous forme d’un chèque de 10 euros à utiliser dans les 49 commerces locaux qui participent à l’opération, excepté les grandes surfaces. Ils seront distribués à partir du 1er décembre à tous les habitants y compris les enfants, et valables jusqu’au 31 décembre. C’est un investissement important pour la commune, quelque 177 000 € ! Il va sans dire que le point a été voté à l’unanimité.

Un conseiller de l’opposition Laurent Lorquet aurait voulu qu’on aille encore plus loin pour aider les clubs sportifs, victimes de la fermeture des buvettes et cafétérias, mais il lui fut répondu que déjà avait été décidée la suspension des locations mensuelles pour les locaux et cafétérias, et qu’une investigation était lancée sur les besoins réels des clubs sportifs.

Fiscalité inchangée

Rayon taxes, il a été décidé de maintenir les deux principales à leur taux actuel, soit 2.500 centimes pour le précompte immobilier, et 7,9 pour l’IPP. Ecolo propose de réduire cette dernière à 7,7% vu les difficultés financières des ménages provoquées par la crise sanitaire, et aussi l’important boni budgétaire de la commune qui se monte à plus de 2,3 millions d’euros. Il lui a été répondu que ce n’était pas possible cette année, étant donné les importants investissements prévus, mais qu’on pourrait y penser pour l’année prochaine. (L.B.)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte