VEDIA

30 mois de prison pour avoir bouté le feu à une voiture à Stembert

Pixabay - Illustration
 25 septembre 2020 13:58  |   Verviers


La nuit du 13 au 14 juillet dernier, vers 4h du matin, une voiture se met à flamber, rue du Panorama à Verviers. Une voisine, réveillée, voit alors un jeune homme refermer la porte de la voiture, et aller se poster sur une marche en face en regardant la voiture brûler. Elle alerte alors la propriétaire, qui vit à l’étage avec ses deux enfants. Mais sont prisonniers des flammes, qui lèchent la façade de la maison.

  Les pompiers et les policiers arrivés sur place découvrent le jeune homme toujours sur place en train de contempler l’incendie. Il  s’agit de Charlie Carlier, 33 ans, de Stembert. Il est immédiatement suspecté d’être l’auteur de cet incendie criminel, d’autant plus que ce n’est pas  la première fois qu’il est impliqué une affaire de ce style. En effet, en 2017, il avait été condamné à 18 mois de prison avec sursis partiel pour avoir mis le feu à pas moins de… sept voitures, de la même manière. Aux policiers qui l’arrêtent, il dira qu’il est ivre et ne se souvient plus si c’est lui qui a mis le feu à la voiture !

 Il a comparu toujours détenu devant le tribunal correctionnel, accusé d’incendie volontaire. Mais là, il a nié être l’auteur des faits, ce qui n’a pas suffi à convaincre le ministère public qui avait réclamé 40 mois de prison. Son avocat avait de son côté réclamé son acquittement, argumentant sur le fait qu’il n’y avait aucune preuve concrète de sa culpabilité. Il n’a pas convaincu non plus le tribunal, qui l’a condamné à 30 mois de prison, avec sursis probatoire pour le surplus de la détention préventive. (L.B.)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte