VEDIA

Bertrand Baguette et Jérôme Lafourte au biathlon "d'été" à Xhoffraix

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 01 fevrier 2020 19:03  |   Malmedy


Avec l’aide des skieurs réunis des Hautes-Fagnes, le jeune challenge « Biathlon d’été » débutait sa saison 2020 ce samedi, à Xhoffraix. Quelques jours auparavant, les organisateurs espéraient encore proposer un véritable biathlon d’hiver aux participants, mais ils ont rapidement déchanté avec la hausse des températures.

Une pluie incessante, des bourrasques, un pas de tir gorgé d’eau, et 220 furieux qui ont bravé des conditions bien rudes pour s’adonner à cette discipline relativement rare en nos contrées. « Le biathlon d’été, c’est comme le biathlon d’hiver, sauf que le ski de fond est remplacé par un cross ou du trail », explique Joachim Wancquez, organisateur du challenge Biathlon d’été.

A cette période-ci de l’année, les crêtes xhoffurlaines sont souvent habillées de blanc, mais cette année encore, la neige fait défaut. Compliqué dès lors d’imaginer un biathlon classique. « Il faut savoir que c’est la première fois en Belgique que nous voulions organiser un vrai biathlon d’hiver, ce n’était donc pas possible », constate Joachim. « Mais ce n’est pas très grave, car le cross-biathlon a le vent en poupe, et il suffit rapidement de remplacer une discipline par une autre ».

Règlement à l’identique

A part le cross qui remplace le ski de fond, la discipline suit des règles identiques au sport originel. « Après une boucle de trail de 2km500, le coureur arrive sur le pas de tir, où il effectue cinq tirs debout ou cinq tirs couchés. Il y a des parcours de cinq et dix kilomètres », détaille Joachim Wacquez. « Par cible ratée, il doit alors effectuer un tour de l’anneau de pénalité, qui fait 150m, avant de repartir dans la boucle suivante ».

Baguette et Lafourte

La discipline, qui est en plein développement, attire des sportifs avides de découverte, pour la plupart provenant de la province de Liège. Parfois même des têtes connues. C’était le cas, par exemple, pour le pilote clermontois de Super GT, Bertrand Baguette, revenu du Japon. Il s’agissait d’une grande première pour lui, à la fois au niveau de la discipline, mais aussi avec des carabines laser.

Le vice-champion du monde de Bike-Joering (VTT avec un chien), Jérôme Lafourte, était aussi présent. Lors de première participation au challenge l’année dernière, il avait remporté le titre de la « Cible d’Or ».

La compétition, c’est une chose, encore faut-il pouvoir s’entraîner. Et il existe des alternatives : « Le Challenge Biathlon d’été a créé un club, qui organise des sessions d’entrainement », explique Joachim. « Et puis, il y a bien entendu tous les clubs de tir : on peut y tirer à la carabine à plomb, voire à balles réelles ». « Personnellement, j’ai l’occasion de m’entraîner au tir grâce à mon métier de policier », avoue Jérôme Lafourte. « Mais c’est très différent dans ce cas-ci, moins de recul, plus de concentration requise, ce n’est franchement pas évident ».

La prochaine manche du challenge 2020, aura lieu à Spa, le 22 mars. Dans la région, il y en aura une également à Banneux, le 21 juin, et à Elsenborn, le 16 août. Là nous serons véritablement en été. (LS)

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte