VEDIA

D'URBEX au tourisme vert: Borgoumont revu par le duo Dauvister-Leidgens

 24 aout 2021 17:55  |   Arrondissement de Verviers - Stoumont - Theux


L’ancien sanatorium de Borgoumont a été vendu. C’est la fin d’une longue saga. Derrière le consortium d’investisseurs qui ont acheté le site, on retrouve Morgan Leidgens et Stéphane Dauvister, deux jeunes entrepreneurs de la région. Le premier est plutôt actif dans les aménagements extérieurs et le second, dans le photovoltaïque, alors pourquoi se sont-ils lancés dans cette aventure? Et que comptent-ils faire du site? C’est ce que nous avons tenté de savoir.

Leurs noms ont fait les gros titres de la presse locale ces derniers jours. Stéphane Dauvister et la famille Leidgens ont racheté l’ancien sanatorium de Borgoumont, la partie abandonnée et la maison de repos actuelle, pour 2 millions 100.000 euros. Tout a été très vite. Voilà deux mois et demi, ils visitaient le site pour la première fois.

« La première fois qu’on est venu, quand on voit le bâtiment, cela fait un peu peur, explique Stéphane Dauvister. Et puis, quand on commence à creuser un petit peu, on voit que la partie gros oeuvre a relativement été bien faite, qu’on est en béton armé sur la totalité du bâtiment. Même la toiture est en béton armé. Et, finalement quand on se projette un peu plus dans les travaux, on voit que le bâtiment, malgré son esthétique, est sain de l’intérieur".

Derrière les graffitis et le bris de vitres, ils devinent le potentiel des lieux : la jolie courbe de sa façade, l’orientation Sud du bâtiment, son cadre verdoyant et sa superbe vue sur la vallée.

« Nous, ce qu’on essaie de développer des produits qui proposent des moments, des moments de vie, de partage, de tourisme dans des lieux un petit peu exceptionnels et, surtout, dans notre belle région. Derrière ça, cela va être des moments de famille, des moments de fêtes, de mariage et autre, signale Morgan Leidgens. La destination finale, est-ce qu’on va l’appeler hôtel? Est-ce que ce sera des appartements? Est-ce que ce sera plus sous forme de grand gîte? On n’a pas trop envie de confirmer ce qu’on souhaite faire maintenant mais ce sera quelque chose de qualitatif et de convivial ».

Avant le lifting de Borgoumont, le duo s’est attaqué à celui de Bronromme et La Louveterie

Le duo d’amis n’est pas à son premier coup d’essai. Ensemble, ils ont racheté et rénové le château de la Louveterie à Jalhay mais aussi le domaine de Bronromme, à quelques kilomètres de là. Si à Borgoumont, la capacité de logement sera de plus de 90 lits, le domaine de Bronromme peut héberger 40 à 45 personnes. Lui, aussi, accueille des entreprises et des mariages.

Mais à peine ouvert fin 2019, le domaine avait dû fermer suite à la pandémie de covid 19. Aujourd’hui, les réservations vont bon train. Le planning est pratiquement complet jusqu’à 2023. Des week-ends sont même réservés pour des mariages en 2025. Et les possibilités de développement ne s’arrêtent pas là.

« On parle de plus en plus que les bureaux vont devenir de plus en plus petits, que le télétravail va augmenter, que donc les collègues vont se voir un peu moins... A contrario, on parle de plus en plus qu’il faut des équipes soudées qui travaillent ensemble, main dans la main, pour avoir des processus efficaces dans les entreprises. Donc, on est convaincu que les entreprises vont faire de plus en plus de mise au vert, de séminaires, de comités de direction... Mais pour cela, ils ont besoin de cadre pour que cela fonctionne. Donc, on a l’impression que cette offre-là va augmenter très fortement. Et puis, on pense aussi que notre région est une région vraiment exceptionnelle avec une nature superbe, des beaux villages, de très belles villes... et on touche autour de nous, à deux heures de route, une population qui est énorme mais il faut pour cela qu’elle trouve une offre qui lui correspond », soutient le duo.

Les deux entrepreneurs locaux sont bien décidés à répondre à ce besoin par ces trois projets... et sans doute d’autres à l’avenir.

 (Aurélie Michel)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte