VEDIA

Cure de jouvence pour le funiculaire de Spa

 04 mai 2021 14:41  |   Spa


Le funiculaire de Spa est en train de subir un important lifting. Mis en service voilà déjà plus de 15 ans, ce funiculaire permet de relier le centre-ville et l’hôtel Radisson au centre thermal situé sur la colline d’Annette et Lubin. Mais il tombait trop souvent en panne.

"Nous avons régulièrement, presque quotidiennement, des petites pannes qui étaient dues à des vibrations et l’électronique, l’automation n’aime pas trop les vibrations. Du coup, les machines se mettaient en défaut et s’arrêtaient brusquement et cela nécessitait chaque fois d’avoir une intervention de nos techniciens", précise Séverine Philippin, la directrice des thermes de Spa.

Toute la machinerie remplacée

Des sortes d’intercalaires sont posés sous les rails pour diminuer les vibrations et améliorer le confort des passagers, mais la majorité du chantier se déroulera en coulisses.

"Dans la salle des machines, on va changer les treuils et tout le système de communication entre la gare haute et la gare basse donc ce sont des armoires de commandes. Tout cela va être changé pour un meilleur confort d’utilisation pour les exploitants et pour le public", signale Annie Bréver, directrice de l’intercommunale Aqualis.

Un funiculaire unique en son genre

L’intercommunale Aqualis, propriétaire du site, a lancé le projet de rénovation en 2019. Après une étude détaillée, le marché a été attribué à une société spécialisée. Ces travaux nécessitaient une certaine expertise. Ce funiculaire est unique en son genre, car il ne monte pas en ligne droite, mais effectue une courbe. On ne peut donc pas à proprement parler d’un funiculaire, ni d’un ascenseur.

Coût total: 1,2 million d’euros

Le coût total du chantier est d’1 million 200.000 euros. Il devrait durer 3 mois. Les thermes de Spa pourraient donc rouvrir dans un premier temps sans disposer du funiculaire. En tout cas, tous l’espèrent. Fermés depuis octobre dernier, les thermes de Spa pourraient redémarrer en même temps que les restaurants en intérieur, dans le courant du mois de juin. (Aurélie Michel)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte