VEDIA

La Calamine : les plaques étrangères dans l’œil des contrôleurs

 14 septembre 2021 16:43  |   La Calamine


Toute personne qui réside en Belgique doit faire immatriculer son véhicule en Belgique. Ca, c’est la règle de base… Mais il y a des exceptions. Un Belge peut rouler avec une plaque étrangère. Par exemple si son employeur est allemand et qu’il lui confie une voiture de société. 

La Calamine, à deux pas de la frontière, un contrôle de police qui ne passe pas inaperçu aujourd’hui. Les plaques étrangères sont passées au peigne fin. "On vérifie si les personnes qui habitent en Belgique et qui disposent d’une voiture immatriculée en Allemagne est bien une voiture de société. Ou alors que les conducteurs habitebnt effectivement en Belgique et qu’ils se sont arrangés pour immatriculer leur voiture à un autre nom", explique  Luc Frank, Bourgmestre de La Calamine.

Les contrôles se font de manière aléatoire. Ils ont été demandés par la commune de La Calamine. Une commune frontalière où les plaques allemandes et luxembourgeoises sont partout. Conduire en Belgique avec une plaque étrangère présente certains avantages. 

Mais voilà, il y a ce qu’on appelle les fraudeurs fiscaux. Et une commune comme celle de La Calamine n’a rien à y gagner. "C’est une perte de rentrée fiscale pour la Région wallonne mais aussi pour notre commune. Il faut dire que nous touchons 135 000 euros par an via la taxe de circulation", précise encore le Bourgmestre de La Calamine.

Ce contrôle-ci était annoncé. D’autres vont suivre et ne le seront pas… Bilan : 212 véhicules ont été contrôlés. Seize conducteurs ont été verbalisés. (Manu Yvens)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte