VEDIA

Des boîtes à livres en libre service dans les gares fabriquées à l'atelier Les Gaillettes

 17 novembre 2021 13:45  |   Herve


Environ 1 voyageur sur 5 dit lire un livre dans le train. La SNCB a donc installé dans 42 gares des boîtes à livres en libre-service. Des boîtes conçues par des étudiants liégeois et réalisées dans un atelier de travail adapté de Battice.

Il faut parfois tuer le temps avant l’arrivée de votre train. plusieurs options s’offrent à vous… L’une des plus anciennes méthodes mais toujours très efficace : la lecture. Si vous n’avez pas pris de roman avec vous, il est à présent possible de vous servir dans les boîtes à livres mises à disposition dans 42 gares du pays.

"Le principe des boîtes à livres est très simple" explique Marianne Hiernaux, porte-parole de la SNCB. "Le voyageur prend un livre, de façon tout à fait gratuite, il le prend ensuite dans son trajet en train, pour patienter avant son train dans les locaux d’attente de la gare... Et puis ensuite il peut le déposer, soit dans la gare où il l’a pris, soit dans une autre gare."

Des boîtes conçues pas des étudiants liégeois

C’est par le biais d’un concours auprès de différentes écoles de design que la SNCB a choisi le modèle pour ses boîtes à livres. C’est la proposition d’un groupe d’étudiants de l’école supérieure des arts Saint-Luc, à Liège, qui est retenue.

"Il y a un point, dans le cahier des charges, qui était assez important pour nous." raconte Augustin de Ville, étudiant en design industriel à l’école supérieure des arts Saint-Luc. "C’était la récupération des matériaux de train qui ont été démontés. On a récupéré des résistances de chauffage, des bacs pour les trains, etc. Et avec tout ça, on a imaginé un concept qui fonctionnait à la fois avec des matériaux de récupération, et qui était assez fonctionnel pour le projet."

Un projet inclusif

Dans ce cahier des charges, la SNCB met en avant le recyclage mais aussi… l’inclusion ! Ces boîtes à livre ont donc été assemblées avec des matériaux de récupération dans cet atelier de travail adapté de Battice. En se basant sur le design des étudiants l’atelier a pu proposer un modèle final, validé par la SNCB.  

"Là où la SNCB nous a apporté son aide, c’est dans la rédaction des plans et les matériaux apportés" détaille Olivier Heindrichs, moniteur de l’atelier ’Les Gaillettes’. "Parce qu’on a travaillé avec des matériaux recyclés de la SNCB. Donc, différents éléments, résistances de chauffage, des bacs nous ont été proposés aussi. On a finalisé ça ensemble, jusqu’au projet qu’on peut voir aujourd’hui dans les gares."

Tout le monde peut participer

N’importe qui peut faire don d’un roman. Chaque boîte à livre est entretenue par un parrain ou une marraine, membre des collaborateurs de la SNCB. Mises en place début octobre, de nombreuses boîtes ont déjà dû être rechargées. À l’heure actuelle il n’est pas prévu d’étendre ce projet à d’autres gares. Mais compte tenu de l’accueil positif du public, la SNCB pourrait reconsidérer cette position.  (Pierre Devillers)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte