VEDIA

Les magasins de vélo pris d'assaut dès leur réouverture !

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 14 mai 2020 18:12  |   Arrondissement de Verviers


Hormis quelques exceptions, la plupart des magasins sont à nouveau accessibles depuis ce lundi. Certains sont très prisés. C’est le cas notamment des magasins de cycles. Ils sont littéralement pris d’assaut. Il faut dire que pendant le confinement, vous êtes nombreux à avoir décidé de faire ou refaire du vélo.

Ce jeudi matin, c’était à nouveau la file devant La Roue Libre à Battice. Une file qui ne diminue pas depuis lundi et la réouverture des commerces.

"C’est assez inhabituel", souligne Nicolas Levaux, vendeur à La Roue Libre. "Je pense que les gens veulent se (re)mettre au vélo et/ou réparer leur vélo pour profiter au plus vite du beau temps et du déconfinement."

Un engouement compréhensible. Beaucoup de Belges ont repris goût auvélo durant le confinement. Le vélo, un moyen simple de prendre l’air, de s’évader. Un choix judicieux à l’heure où la perspective de pouvoir aller se détendre à l’étranger cet été...est de plus en plus faible.

"Peut-être qu’on n’aura pas de vacances à l’étranger cet été donc profiter de la région à vélo, c’est toujours chouette", affirme Nicolas. "On a les infrastructures cyclistes, aussi bien à Verviers qu’à Liège, qui continuent à se développer. Donc les gens s’y mettent..."

Résultat: ce n’est pas le travail qui manque. A l’atelier, on est un peu débordé. "On est plutôt deux à trois fois notre capacité normale", confirme Nicolas. "Les délais se sont un peu allongés mais ça va aller!"

Même constat chez Cycles Henrard à Thimister-Clermont. Là aussi, c’est le rush. Les clients défilent. Que ce soit pour une réparation ou un achat. Les adeptes de la petite reine sont nombreux. Tout bénéfice pour ce magasin qui a enregistré un de ses meilleurs chiffres d’affaires...en seulement deux jours.

"On est à une petite trentaine de vélos vendus", se réjouit Maxime Henrard, le gérant des Cycles Henrard. "Sachant qu’on ouvre que l’après-midi pour pouvoir faire les entretiens et préparer les vélos en matinée...c’est pas mal!"

Et si les vélos classiques (VTT ou vélo de route) se vendent bien, celui qui a particulièrement la cote: c’est surtout l’électrique. Chez Cycles Henrard, cela concerne 80% des vélos vendus.

Finalement, la crise tant redoutée par certains a aussi eu du bon. Elle aura aussi permis de faire redécouvrir la joie ou l’utilité du vélo.

Renaud Collette










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte