VEDIA

Le CHR Verviers fait face à l'explosion de covid-19, jusqu'à quand?

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 19 octobre 2020 18:01  |   Arrondissement de Verviers


Ce lundi, une quarantaine de places en hospitalisation seulement seraient disponible pour toute la province de Liège. En clair : nos hôpitaux sont proches de la saturation et ils tirent la sonnette d’alarme.

Un test sur 4 positif en province de Liège

Dans notre province, les cas de covid-19 exposent. Environ un test sur 4 est positif. Les hospitalisations sont elles aussi en forte augmentation. Lors du pic d’avril dernier, 639 patients covid-19 étaient hospitalisés en province de Liège. Ici, en deux semaines, on est passé de 131 hospitalisations à 489. Plus du triple.

Fini les visites au CHR Verviers

Du coup, au CHR Verviers-East Belgium, des mesures ont été prises pour continuer à pouvoir prendre en charge les soins de tous les patients, ceux touchés par le covid-19 mais également les autres.

"La mesure essentielle et qui ne doit pas être mal comprise c’est l’arrêt des visites. L’objectif ce n’est pas du tout d’isoler les patients qui sont hospitalisés en terme social mais, c’est surtout, les protéger d’une circulation du virus qui viendrait de l’extérieur, indique Eric Brohon, directeur médical au CHR Verviers-East Belgium. La deuxième mesure, c’est l’ajustement de l’activité planifiée pour récupérer des ressources infirmières et médicales pour s’occuper de l’ensemble des patients hospitalisés en ayant fait attention à ne reporter que, vraiment, ce qui est non urgent. Donc, on n’est pas à une activité à zéro comme cela avait été le cas il y a quelques mois".

"Aidez-nous!"

A cette explosion d’afflux de patients, s’ajoute une pénurie de personnel. A Verviers, l’hôpital doit composer avec 10 à 15% de personnel soignant en moins.

"C’est difficile mais on sent que le personnel est extrêmement motivé, est extrêmement impliqué et se sent extrêmement concerné et c’est pour ça, que ce message "Aidez-nous", c’est vraiment un message important parce que les gens sur le terrain sont vraiment extrêmement dévoués mais il y aura aussi des limites donc, à un moment donné, il faut qu’on puisse infléchir cette courbe pour passer le cap et à rester à une situation qui sera gérable, ce qui est le cas pour le moment", explique Eric Brohon, directeur médical au CHR Verviers-East Belgium.

Un personnel fatigué mais mieux armé

Un personnel soignant usé, fatigué, davantage touché lui-même par le covid-19 mais aussi dévoué et mieux armé qu’au printemps pour faire face au virus.

"Ce qui n’existe pas pour le moment, ce sont toutes les problématiques d’équipement de protection donc on n’est pas du tout en difficulté par rapport à ça. Au niveau des médicaments non plus, signale le directeur médical. On a nettement amélioré aussi la gestion des patients: le diagnostic se fait plus rapidement, les traitements à mettre en place sont beaucoup affinés et permettent de soigner au mieux les patients et plus rapidement. Donc on a moins de patients graves que ce que l’on avait au mois de mars, au mois d’avril".

(Au.M)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte