VEDIA

Circuit de Spa-Francorchamps: l'adieu au Chalet de l'EBRT

 04 octobre 2021 10:59  |   Malmedy


Une page de l’histoire du circuit de Spa-Francorchamps va se tourner dans les prochains jours, et de l’histoire surtout de l’EBRT, l’East Belgian Racing Team. Puisque le chalet qui trônait au-dessus du Raidillon, qui appartient à l’ASBL, va être détruit dans les prochains jours. Cela méritait une petit fête d’adieu, samedi, dans le cadre des Spa Six Hours, pour marquer le coup et confirmer la présence, toujours, de l’EBRT à cet endroit stratégique malgré la nouvelle tribune qui y sera construite.

« C’est quand même une fameuse page qui se tourne, plus de 50 ans après la création de l’EBRT, on a acheté le terrain ici en 1972 et construit le chalet en 1985 », souligne Claude Rémion, ancien président et un des fondateurs de l’ASBL, « mais soyons positifs, c’est pour le bien du circuit et donc le bien de la région également, donc c’est une bonne chose. Et l’EBRT s’y retrouvera, avec un bon accord, avec Nathalie Maillet à l’époque. Nous allons notamment conserver une buvette au-dessus du Raidillon. »

« Il faut vivre avec son temps, même si on a passé de grands moments ici, avec réceptions, réunions avec les membres, les pilotes, etc. On va maintenant écrire une nouvelle page, créer de nouvelles aventures », analyse l’actuel président, Jean-François Elst, qui a grandi lui aussi avec ce chalet comme point de ralliement de nombreux fans de sports moteurs.

« C’est clair aussi qu’on nous a souvent envié cet endroit, idéalement situé, surplombant le virage le plus célèbre du monde automobile, l’Eau Rouge, et le Raidillon. Il est vrai que nos prédécesseurs, quand ils ont acheté ce terrain quand le circuit n’était pas encore permanent, ont eu un coup de génie. Maintenant, place à une tribune, avec loges VIP, pour remplacer ce chalet qui est unique, il faut le dire aussi. Mais je le répète, le circuit ne nous chasse pas, on a trouvé un bon accord, une buvette EBRT restera présente, pour accueillir les passionnés, beaucoup de régionaux, et il y a pas mal d’autres bons plans qu’on ne peut pas encore dévoiler aujourd’hui. Mais je peux dire qu’on sera encore plus que par le passé présents à Francorchamps avec nos membres », nous confie Jean-François Elst.

On soulignera encore que le terrain avait été acheté, il y a presque 50 ans, à l’ancienne commune de Bévercé, à présent reprise sur Malmedy. Parce que ce côté-là de la piste est bien située sur la commune de Malmedy,  au contraire du reste du circuit implanté sur Francorchamps et donc la commune de Stavelot.

Les travaux de démolition du chalet (et la construction de la nouvelle tribune) débuteront dès le début de la semaine prochaine. (O.T.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte