VEDIA

On-Live, un cabaret waimerais pour des artistes talentueux de la région

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 13 octobre 2020 11:36  |   Waimes


Vendredi dernier, des talents de la région se sont rassemblés à Waimes sur la scène du On-Live Festival. L’organisation s’était lancé le défi en avril de prouver qu’il était encore possible d’organiser des événements culturels d’une certaine ampleur. Pari réussi pour les deux habitants de la région, à la base de l’organsiation.

De la magie, de l’humour, des imitations... Des ingrédients indispensables pour concocter un cabaret à succès. Au vu des rires qui emplissaient la salle, cette première édition du "On-Live, festival d’altitude positive" était une réussite. Derrière cette organisation, un message : "On voulait prouver qu’il était encore possible d’organiser des événements dans le secteur culturel, tout en respectant les mesures imposées par le CNS. En fait, il suffit de lire le document dans lequel les obligations sont détaillées et de s’entourer de professionnels pour que l’événement soit un succès", affirme Frédéric Cheslet, un des deux organisateurs de l’événement.

Inviter des artistes de la région pour faire rire un public majoritairement waimerais, cela apparaît comme une évidence. C’est une toute jeune agence locale qui a décidé de collaborer avec l’événement. "On a décidé de proposer un cabaret varié au public. L’idée de l’organisation a germé en avril et on a eu le temps de mettre en scène ce spectacle tout en ne sachant pas de quoi le futur était fait", détaille Yannick Maret, le fondateur de l’agence "Bright in – Artists and shows".

Parmi les meilleurs de la région, il y avait Jules Berwette, un humoriste jalhaytois, la Verviétoise, Sofia Syko et bien d’autres. Entre sarcasme et ironie, ils ont réussi à emporter le public dans des histoires auxquelles tout le monde peut s’identifier.

Pour les organisateurs, pas de doute, il y aura toujours la possibilité d’organiser des événements de ce genre. Le 27 mars, ils reviendront avec un autre type de spectacle plus tourné vers la musique. Une belle démonstration de persévérance dans ce milieu culturel accablé depuis le début de la crise sanitaire par des mesures contraignantes. (Pierre Jacquet)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte