VEDIA

Une expo sur le loup à la Maison du Parc de Botrange, pour le comprendre et ne plus le craindre

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 22 mars 2021 18:04  |   Waimes


De retour dans les Fagnes depuis juin 2018 alors qu’il avait disparu fin du 19e siècle, le loup a aujourd’hui sa propre exposition, à la Maison du Parc de Botrange. Vous pourrez ainsi en apprendre davantage sur cet animal magnifique et puissant, admiré par certains mais craint par d’autres.

"Le loup apporte surtout des défis pour les éleveurs parce que, un peu comme le renard qui peut manger des poules, le loup peut parfois manger des moutons", commence Corentin Rousseau, biologiste à l’organisation de conservation de la nature au WWF. "Quand le loup est installé comme ici dans les Hautes Fagnes, il vaut mieux bien protéger ses moutons et donc surtout adapter ses clôtures pour que le loup ne puisse pas rentrer dans la prairie. Et pour cela, la Région Wallonne met justement des aides, des subsides pour aider les éleveurs à acheter ces nouvelles clôtures".   

Véritable chasseur carnivore, le loup n’est cependant pas à craindre, car il a peur des humains. En plus de cela, une recolonisation des Fagnes par le loup pourrait être très bénéfique pour la nature.

"Il va surtout avoir un impact sur les espèces d’herbivores comme les chevreuils, les sangliers, les biches etc. Il va éliminer des animaux parfois plus faibles, plus malades. Il y a différentes études scientifiques qui ont montré qu’en présence du loup, il y a moins de tuberculoses dans les populations de sangliers par exemple", explique Corentin Rousseau. 

"On espère voir la première meute s’établir bientôt"

L’exposition est accessible à tous, même aux enfants, qui auront la possibilité de jouer à des jeux de recherche. Ludique, interactive et enrichissante, cette expo apporte une vision réaliste de ce prédateur, ce qui pourrait permettre une cohabitation paisible avec l’humain. Surtout que les biologistes qui suivent Akéla et sa femelle, les deux loups installés dans les Fagnes, s’attendent à une portée d’ici peu.

"Quand il y a un couple de loups établi sur un territoire, la plupart du temps, ils ont des jeunes, donc on espère voir la première meute de loups s’établir ce printemps, cet été ici sur le plateau", conclut Corentin Rousseau. 

Pour rappel, le loup est une espèce protégée, pas question de le chasser. Ni de faire joujou avec ! L’exposition est accessible un an, soit jusqu’au 15 mars 2022. Retrouvez de plus amples informations sur wwf.be et botrange.be. (Nicolas Lesecque)

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte