VEDIA

Extension à l'école de Chôdes, reconstruction aux Grands Prés dès septembre

D.R. Vedia
 28 fevrier 2020 15:54  |   Malmedy


La Ville de Malmedy prend soin de ses écoles communales. Hier soir, les élus ont tout d’abord approuvé les conditions pour faire appel à un architecte chargé de présenter un projet pour l’extension de l’école de Chôdes. Ce village qui relie le centre-ville au barrage de Robertville connaît actuellement une importante expansion démographique. Avec pour conséquence qu’il faut agrandir l’école. Mais le temps presse ! Pour pouvoir bénéficier des subsides (88%), les travaux doivent être attribués avant décembre 2021.

Deux classes supplémentaires

Le marché prévoit des travaux de démolition (un module préfabriqué, le préau existant, ...) et d’extension. La construction d’un nouveau bâtiment sur deux étages est prévue. Il comprendra au rez-de-chaussée un réfectoire, une salle polyvalente et un préau. Au 1er étage, il s’agira de deux classes banalisées ainsi que des sanitaires.  L’auteur de projet devra également étudier la réorganisation de l’ensemble de l’école. La création d’un préau et l’aménagement des abords de l’école doivent permettre également l’accessibilité aux PMR.  L’estimation des travaux validée par la Fédération Wallonie-Bruxelles est de 570.000 €.

Début des travaux à l’école des Grands Prés en septembre

Autre dossier évoqué hier soir, celui de l’école des Grands-Prés avec ici l’approbation d’un marché pour la construction d’un établissement scolaire proprement dit. L’école avait été incendiée en 2017 mais la volonté des autorités communales a toujours été de la détruire et de tout reconstruire. En septembre dernier, le permis de bâtir avait d’ailleurs été accordé.

Depuis le dernier projet passé au conseil communal, des aménagements supplémentaires ont été prévus dont notamment 48 panneaux photovoltaïques supplémentaires afin des répondre aux nouvelles normes (QZEN). Le marché est divisé en 2 lots : * Lot 1 (Construction de l’école), estimé à 2.585.600 €.

* Lot 2 (Aménagements extérieurs), estimé à 264.364 €. Le marché est lancé via une procédure nationale et pourrait être attribué pour l’été. L’idée est d’envisager un début des travaux à la rentrée scolaire. Le dossier concernant l’installation des modules préfabriqués pour accueillir les élèves pendant la construction était déjà passé au conseil communal du mois de janvier.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte