VEDIA

VOLLEY, Nat. 2, Mortroux remporte le derby entre amis face à St Jo (3-1)

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 17 fevrier 2019 17:51  |   Welkenraedt - Thimister-Clermont

Air de revanche conviviale, sur fonds d’amitié sportive, ce derby entre Mortroux Thimister et St Jo Welkenraedt fut surtout un plébiscite pour le jeu spectaculaire et une grosse ambiance typique des matches de volley. Au match-aller, St Jo avait poussé l’Envol dans ses derniers retranchements, jusqu’au 5e set. « Y’a toujours un enjeu dans derby, précise Khaled Salhi, le coach de Welkenraedt. Et il y a une belle amitié qui s’est installée entre les joueurs, les entraineurs et les deux clubs, alors ça reste quand même un charme en soi-même ». Le coach adverse, Stéphane Delrez, déjà concentré sur le match : « Si on arrive à mettre un peu la pression au service, normalement on devrait émerger. Maintenant, on est un peu en indélicatesse : parfois on arrive à servir plutôt bien, parfois pas, et le reste du jeu s’en ressent ».

Les locaux sont dans le ventre mou du classement et peuvent encore accrocher le TOP 5 : la fin de saison s’annonce presque comme un long fleuve tranquille. « Mathématiquement, le danger est toujours là, parce qu’on est pas sauvé, insiste Khaled. Maintenant, on prend les matches un par un. On essaie de voir la vérité. On a beaucoup de soucis, parce qu’on a un groupe d’étudiants. Ils sont partis pendant leurs examens, leurs vacances. Certains ont raté pas mal d’entraînements et cela s’est ressenti dans la lucidité lors des matches ». Côté welkenraedtois, même si l’on peut voir venir, les points restent précieux. Les visiteurs en ont même bien plus besoin que leurs amis de Mortroux. « Là, on s’est qualifié mardi pour les demi-finales de la coupe de la province, rappelle Stéphane Delrez. C’est un bel objectif en soi d’aller là-bas et de faire un petit quelque chose, même si c’est très tard dans la saison, puisque c’est quasi un lois après le dernier match de compétition ».

Face à une équipe qui leur est supérieure sur le papier, les joueurs de Salhi vont jouer sans complexe, alignant les points gagnants dans les deux premiers sets, la balle flirtant régulièrement avec le sol dalhemois. Pour la grande fierté du coach : « On arrive à gérer contre les gros bras de la série. Certains jeunes ont été intégré pour la 1e fois dans un noyau de N2, et c’est très positif ». Mais que ce soit dans le 1e ou le 2e set, les locaux vont à chaque fois laissé passer l’orage avant de reprendre l’ascendant sur leur adversaire. « Quand il y a énormément d’envie sur le terrain... », fait comprendre le coach. « Je pense qu’il y a énormément de talent dans l’équipe aussi. La preuve, c’est que la meilleure équipe, Esneux, on est le seuls à leur avoir pris chaque fois un point » . Menés jusqu’à la moitié du 1e set, Mortroux va passer de 10-12 à un 20-13 bien sonné. Grâce à cette envie et aussi d’impressionnants contres. Le 1e set se solde sur 25-19.

Dans le 2e set, l’Envol fait une fois encore démonstration de son mental. Menés jusqu’15-19, les locaux renversent la vapeur, avec hargne, à l’image de cet échange... Un 2e set, très disputé qui se termine sur un 28-26. « Premier set, un peu plus difficile », raconte Manu Verviers, joueur à St Jo. « 2e set, on mène, puis il y a ces quelques petits points qu’ils prennent et qu’on arrive pas à aller rechercher, et puis, le 3e set, on se bat, on va le chercher et on le prend ». Déjà bien dans leur volley, les Welkenraedtois vont enfin être récompensés dans le 3e set. Ils garderont Mortroux à distance, pour s’adjuger ce set, 21-25. « Cela tourne souvent comme ça, ces deux-trois balles qui sont plus difficiles à récupérer, et puis le groupe descend un peu d’énergie. C’est pour cela qu’on a vraiment essayé de se remettre ensemble plusieurs fois pendant le match et la sauce a pris ». 

Action, réaction, dans le 4e set, les joueurs de Delrez vont véritablement monter en puissance, et très vite prendre le large. C’est 10-5, puis 15-8. Et ils parachèvent le travail sur un score de 25-18. Et un joli succès, qui réjouit Renaud Counard : « On était motivés, car c’est une équipe que l’on connait vraiment bien. Ce sont des amis et d’ailleurs on va faire la fête après le match. Mais c’est vrai qu’on a bien senti notre envie durant le match et c’est ce qui a fait la différence. A part dans le 3e set, où on a un peu relâché. Ils ont beaucoup mieux servi entre le 2e et le 3e set. Mais on a su garder l’efficacité devant. Dans le 4e set, on a beaucoup défendu. Il n’y a pas une balle qui est tombée à terre ou très peu et chaque fois en contre-attaque, on a été très efficaces ». Manu Verviers n’en n’est pour autant affligé :« C’est une équipe qui est fort à notre niveau. Ça peut basculer dans un sens comme dans l’autre. Malheureusement, c’est une défaite, mais ce sont des amis et on va pouvoir aller se venger au bar (rires) ».








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte