VEDIA

Vincent Vosse et WRT ne manquent pas d'ambitions en endurance

 02 mai 2021 21:27  |   Theux


Depuis 2009, l’équipe WRT fait briller la Belgique dans le monde du sport automobile. Dans presque toutes les catégories où le team belge a sévi, il y a remporté des titres. Cette année, l’équipe dirigée par le Verviétois Vincent Vosse se lance dans un nouveau défi, celui du championnat du Monde d’endurance. " L’endurance a toujours fait partie de nos activités puisqu’avec le programme GT, on en faisait déjà pas mal ! La nouvelle réglementation qui s’ouvre en 2023 est un nouveau challenge pour nous et on essaye d’acquérir un maximum d’expérience ", explique Vincent Vosse, team manager WRT.

A la conquête du Graal

LMDH, ce sera la catégorie reine de l’endurance ces prochaines années et l’arme absolue pour conquérir le Graal : les 24 heures du Mans. Une course qu’Audi a remporté 13 fois au début des années 2000. De quoi donner des idées à Vincent Vosse, très proche de la marque aux 4 anneaux depuis toujours. "Je ne le cache pas, je ne serais pas fermé à d’autres constructeurs si c’était le cas. Mais on est en discussions avec Audi pour le moment. Ca fait douze ans qu’on travaille ensemble et j’aimerais pouvoir continuer ".

Et pour être « choisi » par le constructeur allemand, il faut faire ses preuves. WRT a donc opté pour le championnat du monde qui faisait escale ce WE à Francorchamps et le chpt d’Europe, qui débutait à Barcelone il y a 15 jours. Et pour ses grands débuts, l’équipage WRT s’est d’emblée imposé en Catalogne ! Quel est donc le secret du succès du patron verviétois ?

La victoire à Barcelone ? Une surprise

"Tout le programme ELMS est monté à la mi-février. Gagner deux mois plus tard, c’était une surprise pour nous. J’ai surtout la chance d’être très bien entouré. Mon boulot, c’est de trouver les bonnes personnes et de les mettre aux bons endroits. Elles sont ensuite capables de faire face à n’importe quelle situation", explique Vincent Vosse.

En ELMS, Vincent Vosse a donc choisi l’ex star de la F1 Robert Kubica et un jeune talent prometteur, Louis Deletraz. En WEC, l’équipage est composé de Frijns, Habsburg et Milesi. Deux équipes auquel le Verviétois pourra transmettre un peu de son expérience au Mans puisqu’il y a participé à 5 reprises. " Le Mans, c’est une épreuve magique comme il y en a peu en sport automobile. On peut comparer ça aux 500 Miles d’Indianapolis et au Grand Prix de Monaco. Tout le monde a envie de l’emporter. Moi, je garde en mémoire ma première participation où on a vraiment l’impression de participer à un événement mondial". 

Mais avant le double tour d’horloge manceau décalé fin août pour cause de crise sanitaire, il reste beaucoup de travail à l’équipe WRT qui aura l’occasion de répéter ses gammes à Portimao, au Portugal et à Monza en Italie, au cours d’un été qui s’annonce très chargé ! (Jacques Leunis)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte