VEDIA

Luigi, une vie pour la course

 12 novembre 2021 16:45  |   Theux


Les amateurs de sports moteurs connaissent le talent et la passion de l’illustrateur Benoit Deliège pour tout ce qui touche au sport automobile. Il l’a montré à de multiples reprises, à travers des livres qui y sont liés. Et pour le seconde fois, ce dernier a collaboré avec le journaliste spécialisé Eric Faure, à travers un ouvrage consacré au team « Luigi Racing ». Un team dont le patron, installé à Comblain, depuis des dizaines d’années, est décédé il y a deux ans. Le livre était présenté ce jeudi soir dans un établissement de Fourons-le-Comte, non loin d’Aubel et Eijsden, aux Pays-Bas. 

Rinaldo Cimarosti...pour une poignée d’initiée, ce nom peut éveiller la passion, mais si l’on parle de "Luigi Racing", alors c’est tout l’orchestre du sport mécanique, en Belgique, qui se met au diapason. Venu travailler dans la mine d’Eijsden, en 1948, en provenance du Frioul, "Luigi" (comme l’a surnommé son chef-mécanicien) est devenu un préparateur automobile de pointe, dans son garage de Comblain. Et c’est à son univers et ses exploits que l’illustrateur pollinois Benoit Deliège a décidé de consacrer cet ouvrage, avec la faconde de plume du journaliste liégeois Eric Faure. "En 1975, je reçois ma toute première accréditation en tant que jeune journaliste pour les 24H de Spa-Francorchamps", raconte Eric Faure. "Pour moi c’était le graal...et imaginez, c’est le team Luigi qui gagne, et rebelotte l’année suivante, imaginez, un team liégeois qui gagne une course liégeoise d’une telle renommée, la belle histoire pouvait commencer". 

Au gré de plus de 230 pages retraçant la vie de celui que l’on surnommait le sorcier de Comblain, le livre s’enrichit de documents photographiques rares, que la famille de Luigi a gracieusement mis à disposition de l’auteur, avec qui elle a noué une chaleureuse amitié depuis des années. "Luigi Racing, ce sont des victoires aux 24h de Spa, mais aussi des titres européens en championnat de tourisme et des participations remarquées aux 24H du Mans", rappelle Eric Faure. 

L’ouvrage était présenté dans l’établissement de Luc Marchant, qui fut des années durant le cuistot du team, en présence d’une pleiade de renom, qui ont couru sous les couleurs de Luigi Racing. En circuit comme en rallye. Des régionaux tels que le Malmédien Georges Cremer, le Verviétois Willy Lux ou le Spadois Dany Delettre; des Liégeois, comme Jean Xhenceval; des Belges illustres, à l’image du trépidant Willy Braillard, Pierre Dieudonné, champion d’Europe en 1976, ou le septuple champion de Belgique des rallyes, Patrick Snijers. Des pilotes étrangers ont aussi couru sous les couleurs du garage comblinois: Hans Stuck, Gunnar Nilsson, Bruno Giacomelli, Reine Wisell, ou Yves Loubet. 

Luigi Racing, c’est aussi et avant tout de la transformation automobile spectaculaire, et des bolides de légende, comme la BMW CSL, la Camaro, les Alfettas ou même les toutes premières Viper...autant de sujet d’inspiration pour le crayonné de Benoit Deliège. "J’ai un faible pour les BMW CSL, car je les ai vues étant plus jeune, elles sont donc restées dans mon inconscient; la Camaro était beaucoup plus compliquée à peindre, en particulier en rouge, par contre la petite Fiat la Luigi, toute jaune, je prends un plaisir non dissimulé à la dessiner...le jaune c’est aussi la couleur que je préfère". 

"Luigi, une vie pour la course", une moustache mythique dont le souvenir hante encore les abords des circuits: à Francorchamps, au Mans, mais aussi à Monza ou au Nürbürgring...les passionnés d’endurance vont pouvoir se régaler. (LS) 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte