VEDIA

Manuela et Maryse, pionnières wallonnes du "Pound Pro Fitness"

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 04 octobre 2020 11:00  |   Welkenraedt


L’éventail de disciplines sportives n’a décidément pas de limites. Et on le doit souvent à l’imagination de quelques passionnés, à l’image de François Poull et son PoullBall. Focus aujourd’hui sur une discipline qui débarque en Wallonie, alors qu’elle existe depuis près de dix ans aux « States », le « Pound Pro Fitness ». Imaginée par deux jeunes américaines, ce nouveau sport fait ses premières adeptes en région verviétoise, pionnières en la matière. Direction Herbestal…

Origines

« La discipline vient des Etats-Unis », répète Maryse Coppens, une des instructrices du Chamarydance Club.  « Ce sont deux amies californiennes, adeptes du pilate, qui ont décidé un jour d’inventer une nouvelle discipline, parce qu’elles s’embêtaient un peu »

Mix de disciplines

« C’est un mélange de fitness et de danse. Le but, c’est d’utiliser les baguettes de percussion. Tout se travaille sur le rythme de la musique »

Les baguettes

« Ces fameuses baguettes servent à faire énormément de bruit (rires) », dit Manuela Hompesch, avec facétie. Elle est la seconde instructrice du club.  « C’est l’élément moteur qui motive les filles et qui fait aussi distraction. On travaille tous nos muscles, et donc il y a un moment où ils souffrent, mais par le fait d’être tellement motivées par nos baguettes, on ne sent plus notre douleur »

Les chorégraphies

« On a passé une formation, et grâce à cela, on a pu avoir accès, sur internet, à différentes chorés. On choisit dedans, en fonction des positions, debout, couchées, assises, et on équilibre notre cours »

Bosser les muscles

« Dans les bras, on travaille les biceps et les triceps », précise Maryse. « On travaille les épaules, les dorsaux, les obliques, les abdominaux, mais aussi les jambes, les suisses, les mollets, tout le corps quoi »

Un max de fun

« La musique est hyper entrainante », confie Isabelle avec enthousiasme. C’est une des élèves de Maryse et Manuela. « On est plusieurs filles, on rencontre de nouvelles personnes. Tout à l’heure, je n’avais pas envie de venir, puis je me suis dit si, vas-y, tu vas t’amuser, et en fin de compte, c’était bien le cas. C’est le fait d’être ensemble et en musique »

Première wallonne

« On a lancé un cours à Bilstain, pour se former avec Maryse », précise Manuela. « On a fait ça durant un an. Durant les vacances estivales, après le confinement, on a eu l’occasion de rajouter de cours-ci à Herbestal, qui a vraiment bien pris : on a pas mal d’élèves. Et depuis le mois dernier, on donne aussi des cours à Bilstain, Heusy, Ensival ou encore Hergenrath » (Lionel Solheid)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte