VEDIA

GR, 26 titres de championnes aux Provinciales !

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 02 juin 2019 19:51  |   Verviers

L’histoire du club des Provinciales, créé en 1973, est plus que jamais liée à l’Eurygym Cup dont la dernière édition remonte à 2011. Ce tournoi de gymnastique rythmique a consacré de toutes grandes gymnastes mais depuis le club en division 3. "Si nous avons changé de division, nous n’avons pas modifié nos méthodes d’entraînement. Les gymnastes sont entraînées de la même manière que celles de Division 1 à l’époque. D’où les résultats", explique Adolphe Gaillard, Président Les Provinciales.

Kamila Shadaminova rappelle l’ancienne championne Géraldine Tang Quynh

Entrée au club à l’âge de 4 ans, Kamila Shadaminova, 17 ans aujourd’hui, est la porte drapeau du club des Provinciales. Emotions, travail, partage, la gymnaste pratique son sport favori à raison de 10 heures d’entraînement par semaine. " La GR, c’est comme un challenge car à chaque fois, j’ai envie de m’améliorer. Avec mon groupe, il y a aussi un bel esprit d’équipe. C’est une passion parce que j’adore ce que je fais mais cette aussi de la compétition car j’ai toujours envie de gagner", raconte Kamila Shadaminova.

Et les résultats suivent : championne de l’Union des Sociétés de Gymnastique de l’Arrondissement de Verviers, championne provinciale et championne francophone cette année en D3 seniors. L’an prochain, étude universitaire oblige, ce sera la dernière année de compétition pour la gymnaste de Pepinster dont le talent aurait pu s’exprimer en division 1. Au prix de toute façon de quelques sacrifices.

Cap Islande pour le groupe démo

Quand elle arrêtera la compétition, Kamila Shadaminova pourra pourquoi pas rejoindre le groupe démonstration  du club des Provinciales. Pour ces 25 gymnastes, pas de recherche de résultat. Juste le plaisir d’assouvir une passion, celle de la GR. 5è du championnat de Belgique séniores en 1997, Anne Labeye en fait partie. A 39 ans, la passion qu’elle a également transmise à ses deux filles reste intacte. "Elles ont même un meilleur niveau que moi quand je les regarde. Et vu qu’elles participent au groupe démo, je me suis dit : pourquoi pas moi ? Ici, on n’est pas dans la compétition. On fait de la démonstration et l’ambiance est top", raconte Anne Labeye.

La GR reste un vrai sport

Le groupe démonstration prépare déjà son prochain Eurogym à Reykjavik en Islande du 12 au 16 juillet 2020. Réunissant des gymnastes européens, l’Eurogym est une manifestation qui se déroule tous les deux ans. La dernière édition s’était déroulée à Liège.

Moins médiatisée, la gymnastique rythmique a certes souffert des moyens mis par la fédération dans la gymnastique artistique, aucune athlètes francophones d’ailleurs n’était reprise au dernier championnat d’Europe ou du monde, mais en mêlant la grâce à l’élégance elle continue de faire rêver. Et surtout, il faut rappeler que c’est un sport à part entière…








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte