VEDIA

La résurrection de Christian Brüls de retour au sommet après plusieurs saisons de galère

 14 mars 2021 20:45  |   Saint-Vith


Christian Brüls a rejoint un nouveau club cet hiver. Le Germanophone a signé à Saint-Trond, en Division 1A. Il retrouve ainsi l’élite du football belge après avoir disputé une excellente première partie de saison en D1B avec Westerlo. Ce retour au sommet, c’est en quelque sorte une résurrection pour Christian Brüls, qui a connu des moments de galère notamment lorsqu’il s’est retrouvé 7 mois sans club.

Fraîchement débarqué à Saint-Trond durant le mercato hivernal, le milieu offensif a rapidement trouvé ses marques au Stayen. 9 titularisations en 11 matchs, 1 but et 1 assist au compteur, Bruls est déjà considéré comme un pion important sur l’échiquier des Trudonnaires. Saint-Trond vit cependant une saison difficile. Les Canaris ne sont pas encore mathématiquement sauvés. Ils comptent donc sur les qualités offensives et sur l’expérience de leur rouquin pour se rassurer au plus vite.

Christian Brüls évoluait encore à Westerlo, un échelon plus bas, durant la première moitié de saison. Auteur de 2 buts et 7 assists en 12 matchs avec le club campinois, Brüls a tapé dans l’oeil de Peter Maes, l’entraineur de Saint-Trond. La décision de quitter Westerlo fut difficile à prendre. Car Westerlo, c’est le club de ses premiers exploits. Le club qui a aussi relancé sa carrière.

Le phoenix germanophone renait donc de ses cendres après avoir vécu des moments très compliqués. Sa mésaventure chypriote à Pafos, ses 7 mois sans club, tout ça....c’est désormais derrière lui. Le courageux Christian n’a jamais abdiqué mais il en a bavé.

Aujourd’hui, Christian Brüls entame pratiquement une seconde carrière. On commence à retrouver le joueur créatif et déroutant qui a fait les beaux jours de Westerlo, de La Gantoise et de l’OGC Nice entre 2011 et 2014. A 32 ans, Brüls se voit fouler les pelouses encore quelques saisons. "Pourquoi ne pas imiter Deschacht", rigole-t-il, non sans y penser réellement.

Cité à Eupen l’été dernier, le citoyen d’Emmels (Saint-Vith) n’exclut pas un retour au Kehrweg, là où Christian Brüls a débuté sa carrière professionnelle. Il possède toutefois un contrat de 2 ans avec Saint-Trond. Et il compte bien accomplir ses objectifs avec les Trudonnaires. Le premier : maintenir son équipe au plus vite en Division 1A.

Renaud Collette








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte