VEDIA

L'Etoile Elsautoise a repris les entraînements

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 24 mai 2020 15:38  |   Thimister-Clermont


C’est une reprise pour le moins particulière que les joueurs de l’Étoile Elsautoise ont vécue cette semaine. Après 2 mois de confinement, ils ont pu retoucher le ballon. Attention, seulement avec les pieds. Elsaute fait partie des seuls clubs de la région avec Eupen et La Calamine à avoir repris le chemin du terrain. Mais pour le plaisir et le sourire de ses joueurs, avant tout.

"Il n’y a pas d’objectif de formation pour l’instant. C’est simplement pour pouvoir leur permettre de reprendre le football et surtout retrouver un peu leurs copains tout en ne jouant pas avec leur santé", explique Benoit Damoiseau, le responsable Jeunes du club.

Il aura fallu 5 jours intensifs au comité pour préparer cette reprise. Masques pour les entraîneurs, désinfection régulière du matériel, les règles étaient strictes de la part de la fédération.

"La plus importante et aussi la plus difficile à faire appliquer, c’est la distanciation sociale. Cela ne fait pas partie du football mais il a fallu mettre ça en place. Pour éviter de prendre des risques, nous avons conçu les exercices pour les différents groupes afin d’être sûr qu’il ne puisse pas y avoir de doute. C’est restreint, mais on veut être certain qu’il n’y a pas de risques pour les enfants", poursuit encore Benoît Damoiseau.

Le jeu au pied est donc fortement réduit mais pour les joueurs comme pour l’entraîneur, ce retour aux sources en vaut quand même la peine.

"C’est spécial de pouvoir rejouer. Mais au moins on revoit les copains et c’est chouette. Et même s’il y a beaucoup de règles à suivre, on a la balle au pied et c’est le principal", explique Adji-Martin Aharrh-Gnama, joueur de l’équipe première.

Cette préparation, qui se veut préventive, ne sera pas perdue selon le coach des étoilés. Car si Elsaute devait, il y a plusieurs semaines, fêter un titre en P2C, c’est aujourd’hui, la P1 qui lui tend normalement les bras.

" Il a eu un goût de trop peu la saison dernière. Mais on ne va pas cracher dans la soupe pour la montée en P1. Mais on n’a pas de date de reprise. Donc on fait un peu de physique et on se prépare car je suis convaincu que cela portera ses fruits. Il ne faut pas croire que l’on fait ça juste pour être dehors parce qu’il fait beau", conclut le coach, Boris Dome. (MB)

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte