VEDIA

Edward Still : "Vu la qualité du noyau, je suis confiant pour le maintien"

 24 novembre 2022 19:00  |   Eupen


L’information est tombée mardi. Edward Still est le nouvel entraîneur de l’AS Eupen. Il succède à Bernd Storck, limogé le 23 octobre dernier. Edward Still, lui-même remercié par Charleroi il y a un mois, a été présenté ce jeudi matin à la presse avant de rencontrer pour la première fois ses joueurs. Le Brabançon de 31 ans est confiant quant aux chances de maintien de son nouveau club.

C’est un visage bien connu du championnat de Belgique qui débarque à l’AS Eupen. L’ancien entraineur du Sporting Charleroi, Edward Still, rebondit chez les Pandas. Son arrivée en terres germanophones en a surpris plus d’un. Démis de ses fonctions à Charleroi il y a un mois à peine, Still aurait pu retrouver de l’emploi dans des clubs plus huppés en Belgique ou à l’étranger.

Jeune entraineur ambitieux de 31 ans, réputé notamment pour ses compétences tactiques et ses facultés d’analyse, le successeur de Bernd Storck a donc opté pour Eupen. Un choix mûrement réfléchi. "J’étais ouvert et prêt à un nouveau challenge. Ce n’était pas impératif pour moi personnellement. A partir du moment où Eupen a marqué son intérêt, que les échanges avec la direction ont été très positifs et très constructifs, dans le calme, car j’ai senti qu’il n’y avait pas de précipitation et qu’ils avaient fait une bonne analyse de leur situation et de ce qu’ils avaient besoin, alors je n’ai pas hésité à relever le défi", confie Edward Still.

Premier chantier : la défense 

En attirant Edward Still, l’AS Eupen frappe un grand coup. Le Brabançon connait le championnat belge par coeur. Il connait aussi l’équipe eupenoise. Un élément peut-être déterminant dans la lutte pour le maintien, seul et unique objectif de tout un club. Le maintien en Division 1, Edward Still y croit plus que jamais. Selon lui, il y a suffisamment de qualité au sein du noyau. "Oui, je suis confiant. Offensivement, il y a énormément de qualités individuelles. Il y a beaucoup de profils dynamiques, mobiles, il y a de la vitesse dans ce secteur offensif. Dans le milieu, il y a de l’impact physique. La situation est claire par rapport aux faiblesses : Eupen est la deuxième pire défense du championnat. Ce sera donc la première chose à laquelle on va s’attaquer : créer cette stabilité défensive qui doit être collective", explique le nouvel entraineur de l’AS Eupen.

Quant au mercato hivernal, le nouvel entraineur préfère ne pas encore y penser. "C’est encore loin. D’ici là, beaucoup de choses peuvent se passer. A commencer par plusieurs semaines d’entrainement. Autant j’ai un avis sur le noyau, autant je dois encore apprendre à connaitre les joueurs, de façon plus proche, au quotidien. Et ça, ça peut encore modifier la donne. On ne se projette donc pas trop loin", assure Edward Still.

"Un risque de signer à Eupen? Si on n’en prend pas, il n’y a pas de récompense à la fin"

Passé par Saint-Trond, le Club de Bruges, l’Antwerp et Charleroi, Edward Still s’embourbe dans un club qui lutte pour sa survie en D1, dans une année où trois équipes goûteront au purgatoire. Un risque dans son parcours d’entraineur jusque-là bien construit. "Tout est un risque. Peu importe le club, le championnat, le pays. Quand j’ai été en Chine, c’était un risque. Quand j’ai quitté Saint-Trond avec Leko pour aller au Club de Bruges, c’était aussi un risque. Ici, à Eupen, c’est un risque. Mais en football, s’il n’y a pas de risque, il n’y a pas non plus de récompense à la fin", répond de manière très lucide Edward Still.

Comme à Charleroi, Edward Still sera accompagné par son frère et entraineur adjoint, Nico Still. Kristoffer Andersen et Mario Kohnen, qui ont joué les intérimaires (bilan : 4 points sur 9 et une élimination en Coupe de Belgique, ndlr), restent également dans le staff. Les joueurs eupenois sont donc entre de bonnes mains.

Les débuts de l’ère Still, ce sera à Seraing, un concurrent direct, le 23 décembre prochain. Un match à six points.

Renaud Collette








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte