VEDIA

Classiques Ardennaises: retour de la Trilogie Wanne - Stockeu - Haute-Levée

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 22 janvier 2019 18:00  |   Arrondissement de Verviers

Ils sont toujours attendus avec impatience, les parcours des Classiques Ardennaises ont été dévoilés ce matin au Palais provincial de Liège. Et les organisateurs d’Amaury Sport Organisation ont une nouvelle fois créé de petites surprises.

Audrey Degrange

C’est de Ans que s’élancera le 24 avril prochain, la 83ème édition de la Flèche wallonne. 195,5kms pendant lesquels, les coureurs seront suspendus aux difficultés. Et elles ne seront pas des moindres cette année puisque c’est par 3 fois qu’ils devront enchaîner les côtes d’Ereffe, de Cherave et le redoutable Mur de Huy. Un parcours exigeant qui refera, après 20 ans d’absence, une incursion dans notre arrondissement du côté de Pepinster et de la côte de Tancremont. "ça fait effectivement partie des nouveautés" confie Christian Prudhomme "Jean-Michel Monin qui s’occupe des parcours aime faire de petits aménagements. La côte de Tancrémont en fait partie et puis on verra sur le final si elle restera comme, en son temps, la Roche-aux-Faucons" poursuit le Directeur du cyclisme pour ASO.

Autre bonne nouvelle, cette fois du côté de la Doyenne. Après deux ans d’absence et une échappée en terres malmediennes, la mythique trilogie, Wanne-Stockeu-Haute Levée signe son grand retour sur Liège-Bastogne-Liège ce 28 avril "Il ne faudra pas oublier juste avant la côte de Mont-le-Soie qui n’est pas rien" explique Jean-Michel Monin "on pourrait même parler d’une quadrilogie qui fera l’Histoire" s’enthousiasme le Responsable sportif des Ardennaises pour ASO.

Car l’endroit pourrait s’avérer décisif avant un final qui se jouera en 2019 à Liège sur le boulevard d’Avroy "Ce sera une course de placement car tout peut arriver. Une crevaison, une cassure, il faudra se placer car les côtes vont s’enchaîner plus vite que d’habitude" précise Jean-Michel Monin.

Assurément tout comme l’emblématique Redoute puis la Roche aux Faucons. Restera à filer sur la Cité ardente par des routes ni étroites, ni larges mais où les relances, les plats, les montées, les descentes se suivront. L’idée étant d’éviter les points de mire et d’offrir le spectacle "Ces dernières années, on nous a reproché une course trop figée donc on espère ici que des coureurs qui pensaient ne jamais gagner Liège-Bastogne-Liège se révèleront. Je pense à Romain Bardet ou encore Peter Sagan, le triple champion du monde qui a annoncé sa participation" conclut Christian Prudhomme.

Ce qui est sûr, c’est que ces 256 kilomètres aiguiseront les appétits et promettent un Monument des plus emballants !

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte