VEDIA

Circus-Wanty Gobert, avec Vliegen et Van Melsen, en World Tour

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 30 septembre 2020 11:22  |   Herve


Excellente nouvelle pour le cyclisme belge et wallon. L’équipe cycliste Circus-Wanty Gobert va intégrer le World Tour en 2021. C’est-à-dire l’élite du cyclisme. Ce qui signifie que la bande à Loïc Vliegen et Kévin Van Melsen, nos deux coureurs régionaux, pourra participer aux plus prestigieuses épreuves internationales.

Fini le temps du lobbying et des invitations, la formation wallonne est assurée de participer aux trois grands tours, dont le Tour de France bien sûr, et aux monuments. Le rêve devient réalité pour Jean-François Bourlart, le manager de Circus-Wanty Gobert. "Quand on commence le cyclisme, quand on rêve, on pense aux plus belles épreuves du Monde", confie-t-il, sourire aux lèvres. "C’était un objectif pour nous, pour nos sponsors et pour nos partenaires depuis quelques années. On a bien évolué dans la catégorie pro continentale (Division 2 du cyclisme, ndlr) en remportant l’Amstel Gold Race en 2016 et en participant trois fois au Tour de France. L’étape logique après ça, c’était de penser au World Tour."

Une étape logique dans l’évolution de cette équipe créée en 2001 par une bande de copains du VC Ath, dans la région du manager, Jean-François Bourlart.

Pour intégrer la première division du cyclisme, Circus-Wanty Gobert a racheté la licence de CCC, une équipe polonaise en grandes difficultés financières. L’UCI doit encore approuver le dossier mais tout est en bonne voie.

En attendant, les coureurs de l’équipe se réjouissent de retrouver le gratin du cyclisme. C’est le cas des leaders Jan Bakelants et Loïc Vliegen. "J’ai hâte de démarrer 2021 et de participer à toutes ces courses importantes. Pour l’équipe, c’est une super nouvelle. Cela fait des années qu’elle construit une histoire et qu’elle monte en puissance année après année", confirme Jan Bakelants, porteur du maillot jaune sur le Tour de France en 2013. "Tout le monde peut être fier du travail accompli par notre management", réagit pour sa part Loïc Vliegen, qui a lui aussi déjà connu le World Tour avec BMC à l’époque. "On peut maintenant commencer à regarder vers 2021, envisager le recrutement et bien se préparer cet hiver pour être au top sur les premières courses l’an prochain."

Pour rivaliser avec les plus grandes formations du peloton et ne pas faire de la figuration, Circus-Wanty Gobert devra donc augmenter son budget, actuellement estimé à 7 millions d’euros. Il faudra étoffer l’encadrement et se renforcer intelligemment, sans faire de folies.

Avec Deceuninck-Quick Step et Lotto-Soudal, Circus-Wanty Gobert sera bientôt la troisième équipe belge au sein de l’élite du cyclisme. Ce sera aussi la première équipe wallonne à rejoindre le World Tour.

Renaud Collette










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte