VEDIA

Verviers peut nourrir de gros regrets face à Cointe (68-70)

 09 octobre 2022 00:41  |   Verviers


Les Verviétois sont passés à deux doigts de l’exploit face à Cointe, samedi soir. Les gars de Quentin Desert ont pourtant mené durant une bonne partie de la rencontre avant que l’expérience des Liégeois ne fasse la différence dans les dernières secondes.

Une semaine après sa claque reçue à Ciney, Verviers recevait samedi soir Cointe, un autre gros calibre de la Régionale 1. Contrairement à sa dernière sortie, la bande à Quentin Désert démarre la rencontre pied au plancher.

Devant leur public, les Verviétois prennent rapidement quatre unités d’avance, via Rahmani Akinbodu au périmètre. En face, Cointe, qui reste sur un revers frustrant contre Waremme, est maladroit devant le panneau. Tout profit pour Verviers qui évolue sans le moindre complexe. A 12-6, Tony Fernez prend d’ailleurs un temps-mort pour remettre les choses en place.

Les remontrances du coach liégeois auront le don de réveiller ses troupes qui recollent à 18-17 avec ce 2+1 signé Boxus. Avant que Verviers n’appuie sur l’accélérateur en fin de premier quart pour faire 25-21 grâce à une bombe de Buscicchio. Touchés dans leur orgueil, les visiteurs sortent enfin de leur boite et recollent au score grâce aux lancers-francs de Cornet.

Pour la première fois du match, Cointe prend même deux points d’avance à la 15e, avec ce beau lay-op d’Allemand. Une avance de courte durée puisque Mahiat et les Verviétois vont s’offrir quatre minutes de folie avant la pause. 38-33. Puis 43- 35 via Akinbodu...les locaux sont bien dans leurs baskets.

A l’instar des premières minutes de jeu, Verviers continue de mettre la pression sur son adversaire. Lodomez va s’offrir deux bombes à trois points et mettre son équipe sur de velours pour porter le score à 53-39. D’autant que les Cointois tricotent dans la raquette...

Heureusement, à la fin du troisième quart temps, Allemand et Boxus permettent à Cointe de rester en vie en réduisant l’écart à 62-53. Bien en place défensivement et adroit devant l’anneau, la victoire ne peut plus échapper à Verviers. Mais c’était sans compter sur l’expérience des Liégeois. Dans le money time, Tony Fernez modifie sa défense. Un choix tactique qui s’avéra payant, puisque les Verviétois se précipitent offensivement et n’inscriront que six unités dans les dix dernières minutes.

Malpas réalise un dernier quart temps de feu et permet à Cointe de repasser devant en toute fin de match. Score final 68-70. Cruel pour Verviers ! (Thomas Bastin)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte