VEDIA

Henri-Chapelle fortement diminué trépasse face à Esneux (50-82)

 25 septembre 2022 10:00  |   Welkenraedt


En basket, c’était week-end de coupe de la Province ! La P1 d’Henri-Chapelle recevait l’un de leur concurrent direct en l’équipe d’Esneux Saint-Louis. Tous deux invaincus en ce début de championnat, ce 32e de finale avait un de match à ne pas rater...

Deux équipes invaincues qui s’affrontent. Deux styles de jeu qui s’opposent. Esneux, en blanc, montre le ton d’entrée de jeu ! Un trois point qui fait filoche et une combinaison, comme à l’entraînement, pour trouver un panier en dessous de l’anneau ! Mais Kapel répond et fait parler l’expérience à coup de 2+1 et de 3 points ! Les bleus, déjà en manque d’effectif vont d’ailleurs devoir faire à 5. Jérémy Vronen se blesse sur ce 3 points... "Avec seulement deux rotations, c’est pas facile. Face à une équipe de jeunes qui galopent, on savait qu’on devait ralentir le jeu. Ce qu’on a très bien fait. Malheureusement, la blessure sur le shoot de Jérémy fait qu’on se retrouve avec une rotation en moins" explique Frédéric Ledain, coach du BCHC. 

En jouant en transition, les jeunes Esneutois appuient là où ça fait mal. Kapel subit le jeu rapide mais retrouve des couleurs quand il s’agit de marquer de près. Le match bascule dans la dureté, les bleus ont l’avantage et reviennent de leur déficit de 8 points pour recoller à une unité ! 22 – 23, 5 minutes à jouer dans le 2e quart-temps. "On devait essayer de prolonger cet ascendant physique le plus possible. On ne l’avait plus à partir de la deuxième mi-temps" confie Michaël Laboureur. 

Changements tactiques

Véritable mano à mano, le score ne tombe en faveur pour aucune équipe. A la mi-temps, il affiche même parfaite égalité : 33 partout.

Au retour des vestiaires, les blancs comme les bleus évoluent en zone. Et c’est, pour les blancs, le shoot et pour les bleus, les décalages qui vont leur permettre de se tenir tête. "On a su gagne beaucoup de ballons sur les rebonds en passant en zone. On a eu de bons shoots dans les corners, mis plus d’agressivité défensive. On a donc pu partir en contre-attaque" indique Marc Jérôme, coach de l’ESL. 

Esneux rappuie sur l’accélérateur en fin de match. Pour ne rien arranger, Kapel va devoir continuer à 4 contre 5... Autant dire que les bleus n’ont pas eu la force de se battre jusqu’au bout. Un match qui laisse un goût amer, le sentiment qu’il n’a pas tenu toutes ses promesses. Score final : 50-82. (A.Millet)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte