VEDIA

Brieuc Lemaire : "Retourner un jour à Pepinster? Ne jamais dire jamais..."

 24 octobre 2022 13:15  |   Arrondissement de Verviers


Brieuc Lemaire était l’invité de Vision Sports ce dimanche soir. Le capitaine de Liège Basket (D1) est revenu sur le début de saison très mitigé de son équipe, les ambitions du club, ses objectifs personnels mais aussi sur sa période à Pepinster où il était l’enfant du club.

"J’espère que Pepinster retrouvera un jour la Division 1", réagit d’emblée le Pepin, domicilié à Aubel. Brieuc Lemaire a évolué durant 7 saisons à Pepinster, en Division 1, lui qui a été formé au club dès les U6. "C’est toujours spécial de retourner au hall du Paire. J’ai tellement vécu de beaux moments. Mon meilleur souvenir? Ma dernière saison quand on a accroché les Play-offs avec le coach Thibaut Petit. Peut-on imaginer un retour à Pepinster? On ne peut jamais dire jamais. Peut-être en fin de carrière pour boucler la boucle", confie Brieuc.

D’ici là, c’est le présent qui lui importe. Et le présent, c’est à Liège Basket où il évolue depuis 2018. "Tout se passe bien pour moi. C’est un club très familial. Il y fait bon de jouer. Je suis capitaine depuis deux saisons maintenant. La politique du club, c’est de jouer avec des Belges. J’aime le projet. J’essaie d’apporter mon expérience, de donner des conseils aux jeunes. J’ai eu la possibilité de changer de club mais malgré la situation financière compliquée, les soucis de salle, j’ai toujours adhéré au projet à long terme. J’y crois et je veux aider le club", répond le capitaine.

Le début de saison est pourtant compliqué. Les Sangs et Marines affichent un bilan d’1 victoire et 3 défaites. "On a très bien commencé avec une victoire contre Alost. Puis là, c’est plus difficile. On n’a pas non plus été gâté avec toutes les blessures. Samedi, à Mons, c’était la première fois qu’on était au complet. On doit travailler doublement et essayer de repartir de l’avant. Je pense qu’on est plus complet que les précédentes saisons. Maintenant, on sait très bien qu’on ne rivalisera pas avec les Ostende, Anvers et consorts. Mais je pense que nous, on a les possibilités de mettre quelques équipes derrière nous. Il ne faudra pas non plus négliger la Coupe où on a un bon coup à jouer vu le tirage", assure Brieuc Lemaire.

Il conclut en évoquant le plaisir qu’il éprouve encore sur les parquets : "J’ai de la chance d’avoir mon hobby comme métier. J’ai toujours autant de plaisir, autant de motivation d’aller m’entrainer tous les jours. Parfois, les défaites pèsent sur le moral. Mais j’ai de la chance d’être là où je suis, j’en suis conscient. Quand vais-je arrêter? J’y pense mais j’ai encore un peu de temps. J’espère encore jouer 5 saisons au plus haut niveau." (Renaud Collette)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte