VEDIA

Verviers: les déneigeuses sortent désormais préventivement

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 08 janvier 2019 16:52  |   Verviers

C’est bien connu en Belgique, un demi centimètre de neige et c’est inévitablement le chaos sur les routes. Pour éviter ce scénario catastrophe, le nouvel échevin des Travaux de Verviers, a décidé de modifier quelque peu le plan hiver. Dorénavant, c’est de manière anticipée que sortiront les déneigeuses « Jusqu’alors, on faisait essentiellement du curatif c’est-à-dire qu’on régissait aux averses de neige et au gel » explique Malik Ben Achour «Cette fois-ci, on va anticiper les conditions météo sur base des avis de l’IRM pour sortir préventivement et déjà réaliser de l’épandage. Ce qui devrait permettre d’améliorer la situation sur le réseau »

« C’est une période de test » précise encore l’Echevin « On devra mesurer l’impact de cette nouvelle approche sur les heures de travail du personnel qu’on ne peut pas faire exploser »

Des hommes constamment en alerte

Depuis le mois de novembre, ils se tiennent prêt à intervenir car la météo est ce qu’elle est insaisissable « C’est pourquoi, on a pris comme base les alertes orange de l’IRM donc dès que les services reçoivent une alerte orange par mail ou par message alors on envisage la sortie préventive » explique encore Malik Ben Achour.

Des sorties qui seront aussi ciblées, impossible pour les services de passer partout

« Il faut bien se rendre compte qu’il y a deux réseaux de voiries. Celui du Service Public de Wallonie (SPW) et là, c’est la Région wallonne, elle-même qui est responsable du déneigement et puis nous, Ville, on est responsable des voiries communales »

« La priorité» reprend l’Echevin « est donnée aux rues fréquentées par le TEC, les accès aux hôpitaux et puis également les rues en forte pente qui ne sont pas empruntées par les bus. On est attentif à toute situtation mais c’est impossible, techniquement et humainement, de déneiger tout le réseau verviétois »

Cette nouvelle réflexion sur l’épandage est déjà d’application à Dison et à Limbourg. Verviers ne réinvente donc pas la roue. Se pose toutefois une question, le préventif n’engendre -t- il pas une forme de gaspillage ? « C’est vrai que parfois on tirera un peu à blanc » reconnaît l’Echevin « On sortira peut-être pour rien mais quand on sera vraiment sorti pour quelque chose alors ce sera utile pour tout le monde » conclut-il.

Enfin, pas de soucis non plus du côté des stocks, ils sont pour l’heure suffisants, le service technique les gérant au plus proche de la réalité. Une réserve tampon de 600 tonnes est également disponible à Amay. Les premiers flocons peuvent donc tomber et à leur vue, un conseil dédramatisez et profitez ! (Audrey Degrange)

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte