VEDIA

Nouveau projet de 435 places de parking en bordure du circuit

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 20 mai 2020 15:25  |   Stavelot


Avec le confinement , toutes les enquêtes publiques ont été suspendues. A Stavelot, ce lundi, 17 enquêtes publiques redémarrent. L’une d’entre elles concernent un projet d’aménagement de parking de 435 places le long de la route de contournement du circuit de Francorchamps. Un projet similaire avait été recalé voilà un an.

La Division de la nature et des forêts s’était alors opposée à la coupe massive d’arbres, à l’absence de bassin de rétention d’eau et en raison de la proximité de la zone natura 2000 de l’Eau rouge. Le projet a donc été revu. "Les principales modifications sont la création d’une zone tampon en bordure de cette zone naturelle, la plantation de haies, l’aménagement d’un trottoir pour améliorer la mobilité douce, détaille Stéphane Bodarwé, administrateur de Bodarwé SA. Des arbres seront abattus mais ceux-ci sont largement scolytés. Plus vite ce sera fait, mieux ce sera donc".

Préserver le caractère naturel du circuit 

La majorité stavelotaine attend la fin de l’enquête publique pour se prononcer. A l’époque, elle avait remis un avis négatif sur la première mouture. "C’est un tout un avis négatif, indique Thierry de Bournonville, le bourgmestre de Stavelot. Le circuit doit quand même conserver le caractère naturel qu’il a. Je rappelle quand même que l’arrivée prochaine de la moto va donner quelques coups de canif dans cet aspect naturel du circuit. Le Collège communal avait également été sensibilisé au fait que ramener tous les parkings à la proximité directe du circuit, ce n’était pas une bonne affaire pour tous nos petits tenanciers de parking locaux qui vivent un peu de ça".

57.000 mètres cube de remblais

Une partie de ce nouveau parking serait dédicacé à la voiture ou au vélo électrique, peut-être aussi aux motos avec des box sécurisés pour accueillir casques et équipement des motards.Mais avant d’accueillir tous ces véhicules, le terrain doit être largement remblayé.  Ce remblais est par ailleurs en lui-même intéressant pour une société de travaux de voirie comme Bodarwé en manque de lieu dans la région pour accueillir les terres excavées.

Les Stavelotains ont jusqu’au 2 juin pour remettre leurs avis sur cette demande de permis, visible en ligne. (Au.M)

 

 

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte