VEDIA

4,5 millions d'euros pour les anciens thermes de Spa

 25 mai 2018 18:43  |   Spa

Les anciens thermes de Spa fêtent leurs 150 ans cette année. L’édifice emblématique du thermalisme vient de recevoir un beau cadeau d’anniversaire: 4,5 millions d’euros. Un subside du gouvernement wallon pour sa rénovation.

"Cela fait plaisir à la Ville de Spa. Je crois aussi que cela va faire fort plaisir aux investisseurs qui cherchent encore aujourd’hui des solutions durables. Il y a un peu de difficultés à finaliser cette opération-là. Je crois que cela va mettre du beurre dans les épinards et cela va faciliter le travail de tous dans ce formidable dossier", soutient Paul Mathy, échevin du Patrimoine de Spa.

Permis: feu vert conditionnel

Quand on sait que la Ville de Spa a désigné le promoteur, le groupe Denys, en 2012, on comprend qu’elle souhaite donner un coup d’accélérateur au projet de complexe hôtelier. Entre temps, le bâtiment classé s’est dégradé. D’où des coûts supplémentaires comme la restauration de l’escalier intérieur à charge de la Ville de Spa et qui pourrait être couvert par le subside.

 183 places de parking

Après un refus d’une première demande de permis en 2016, un nouveau permis de réhabilitation des anciens thermes a été déposé fin 2017. Il a reçu un avis favorable conditionnel. En clair, un feu vert à condition de changer les accès au parking et d’effectuer quelques modification pour le service incendie et les personnes à mobilité réduite.

"En 2016, ils avaient proposés 60 places de parking alors qu’ils avaient promis dans leur offre 120 places donc on n’était pas d’accord sur le nombre de places de parking, précise Paul Mathy. Dans le nouveau permis, aux dernières nouvelles, ils devraient proposer 183 places de parking. Ce qui est quand même une différence énorme, un bienfait pour la Ville de Spa, pour le casino de Spa également et pour toutes les manifestations qui se passent à Spa, en général. Donc, c’est une excellente nouvelle! Le volume du nouveau bâtiment a été également modifié suite à l’enquête publique qui avait été faite".

Une façade bardée de céramique

L’accès entre la rue royale et la Place Verte a aussi été revu. Les façades de la nouvelle extension seront en céramique pour la durabilité de ce matériau. Le promoteur souhaite augmenter le nombre de chambres d’hôtel dans cette annexe afin d’être plus attractif pour un gestionnaire hôtelier. Pour éviter les coûts importants d’un parking sous-terrain à deux niveaux, il souhaite déplacer le parking à 300 mètres de là. (Aurélie Michel)