VEDIA

Stavelot, connectée avec son passé

 06 mai 2021 16:47  |   Stavelot


Depuis quelques jours vous pouvez visiter Stavelot au travers de la lorgnette des nouvelles technologies. Rien de bien neuf là derrière, sauf que l’Agence Wallonne du Patrimoine vient de baliser 45 lieux d’exception, souvent classés, à découvrir via QR code notamment. Ce qui vous permet, smartphone à la main, de découvrir les infos historiques sur ces lieux au travers desquels Stavelot s’est écrite au fil des siècles. 

"Le patrimoine ancien de Stavelot est largement reconnu. Il appartient essentiellement au 18e siècle qui fut une période de reconstruction de la cité après l’incendie provoqué par les troupes de Louis XIV en 1689", explique Patrice Lefebvre, échevin en charge du Tourisme et de l’Information à Stavelot, en préambule à cette nouvelle application mise sur pied par la Région wallonne et son Agence du Patrimoine. On peut donc faire le pont avec l’histoire, en scannant tout simplement un QR code on par contact avec la puce NFC. 

"La reconnaissance de la valeur des monuments, sites et bâtiments a débuté dans les années 1930 via un classement progressif destiné à souligner leur authenticité et à assurer leur protection. Aujourd’hui, la liste de ces biens classés par l’Agence Wallonne du Patrimoine (AWaP) comprend  45 noms où figurent 31 maisons traditionnelles, 5 édifices religieux (dont l’abbaye), 5 fontaines, 2 sites naturels, 1 bien mobilier et, bien évidemment, l’espace public de la place St Remacle.  La plupart sont situés au centre-ville mais les villages de Parfondruy, Challes, Francheville et Ster possèdent chacun un exemple remarquable de l’architecture rurale traditionnelle", détaille encore Patrice Lefebvre.  

"L’AWaP vient de réaliser une nouvelle identification de ces biens par les technologies mobiles en y apposant de nouveaux écussons. Si la forme et la couleur bleu et blanc de ceux-ci n’a pas changé, ils portent dorénavant des outils de connexion : QR code, URL et puce NFC permettent aux visiteurs de rejoindre une plate-forme informatique via leur téléphone ou leur tablette. Ils peuvent y découvrir des notices de présentation.   Le tourisme de patrimoine, qui s’intéresse aussi au « petit » patrimoine populaire qui à Stavelot regorge aussi de monuments, de points d’eau, de bornes frontières, d’arbres remarquables, de sites commémoratifs, etc, va bénéficier de cette initiative de l’AWaP dont on peut dire qu’elle connecte la ville à son passé. L’Office du Tourisme, qui valorise déjà ces différents éléments dans ses brochures et ses circuits de découverte, va mettre cette nouvelle opportunité en évidence." (O.T.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte