VEDIA

Notre région, eldorado des mouvements de jeunesse

 18 juillet 2022 17:00  


Chaque année lors des vacances d’été, les mouvements de jeunesse s’installent aux quatre coins de la Belgique pour vivre ensemble une dizaine de jours. Ça ne vous a certainement pas échappé, notre région est fort prisée par les scouts et les patronnés. Des camps qui ont de plus en plus de mal à être organisé ou avoir lieu, qui pourtant amène une belle visibilité à notre territoire.

Chaque été, 5,500 camps sont organisés Belgique. Des centaines s’établissent dans notre région. Des prairies, des bois, des gîtes, un environnement idéal pour accueillir les scouts et les patronnés. "C’est une région dans laquelle on aime aller quand c’est possible parce que les gens sont accueillants. Les plus grands sont dans un champ qui appartient à un fermier. Il est super sympa avec nous, on sait que si on a un souci, on peut vraiment compter sur lui, c’est super important pour nous", se réjouit Cyril Joye, le président du Patro de SinSin.

De plus en plus de mal à trouver des lieux de camp

Au fil des années, les mouvements de jeunesse ont de plus en plus de mal à trouver des lieux de camp. Augmentation du coût des locations et de la vie en général, viennent se coupler à la réforme des rythme scolaire pour ne rien arranger. Dès la rentrée 2022, les vacances d’été seront raccourcies de 2 semaines. En parallèle, la demande de lieu de camp ne cesse d’augmenter. "On a d’ailleurs écrit une lettre ouverte pour énumérer tous les soucis que nous rencontrons au fil des années pour trouver des lieux de camps. On espère que ça pourra aider à solutionner ce problème", indique Aurore Divoy, la présidente de la Fédération nationale des Patros.

Les 80 animés du Patro de SinSin sont encadrés par une vingtaine de jeunes chefs et cuistots. Ceux-ci travaillent toute l’année pour animer ces jeunes avec souvent très peu de moyens. Pourtant, chaque année, les animés vivent des moments inoubliables. Afin de leur faciliter un peu la tâche, la Fédération Wallonie-Bruxelles les aide ponctuellement.

Des subsides de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour les aider

Des subsides pour prendre en charge les animés, jusqu’aux subsides pour rénover les locaux des mouvements de jeunesse, plusieurs pistes sont lancées par la Fédération pour les aider à tenir le coup. Pour tous les jeunes intéressés par ces aides, les Fédérations Scouts et Patros sont disponibles pour informer les différentes unités sur ce qu’il est possible de recevoir pour vivre son camp plus sereinement financièrement.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte