VEDIA

Jalhay : une technologie utilisée sur les navires pour laver les piscines

 20 avril 2021 16:03  |   Jalhay


Les températures sont printanières, pour les propriétaires de piscines, c’est la période du grand nettoyage. Chaque année, la galerie "Art’N Pepper" vide sa piscine naturelle pour enlever les algues qui y poussent chaque année en nombre. Cette année, ils ont trouvé une solution pour éviter de pomper l’eau à l’extérieur.

Les algues, pires ennemies des propriétaires de piscine. Chaque année, Audrey et son mari nettoient péniblement à la main leur piscine naturelle. "On vide l’eau dans des piscines autoportantes, puis on doit tout frotter plusieurs fois, car ça ne s’enlève pas facilement. On appelle d’ailleurs des gens qui viennent nous aider, car c’est vraiment compliqué. En plus de ça, on doit pomper l’eau à l’intérieur quand c’est fini et on traite l’eau toute l’année. Tout ça coûte fort cher et n’est pas écoresponsable", détaille Audrey Plunus, la gérante de la galerie "Art’N Pepper".

Des ultrasons pour venir à bout des algues

Cette année, ils ont voulu se servir d’une technologie moderne pour éviter le nettoyage. Celle-ci s’appelle l’"NDV Ultrasonic" et fonctionne, vous l’aurez compris, grâce aux ultrasons. "Cette technologie permet de venir casser le microfilm pour éviter que l’algue ne puisse se développer. L’idéal est de placer le boîtier dès le remplissage de la piscine. Ici, il y a déjà des algues donc, il faut attendre 2-3 semaines et les algues s’enlèvent d’elles-mêmes", explique Wim Voss, le directeur général du "25th Group" qui commercialise l’Ultrasonic.

Une technologie déjà utilisée sur les navires

C’est Nick De Vos qui a eu l’idée d’utiliser cette technologie dans les piscines, alors qu’elle était déjà utilisée sur certains bateaux pour garder leur coque propre. Le petit boîtier a besoin de 6 à 12 watts pour fonctionner. Il coûte environ 1 500 euros. Audrey a analysé ses comptes, en un an et demi elle aura rentabilisé cette dépense.

Un mois après l’installation, nous sommes retournés voir la piscine. Audrey et son mari nous avaient attendu avant d’utiliser leur brosse. Sans l’utiliser, de nombreuses algues se sont déjà décrochés. Et lorsqu’ils se mettent à frotter, les algues se détachent facilement. Après quelques heures de brossage, la piscine naturelle aura retrouvé sa couleur habituelle. Finalité, ce couple est conquis et voulait faire part de cette découverte bonne pour l’écologie et pour le portefeuille.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte