VEDIA

Verviers : la tradition des lunettes, pas un poisson d'avril !

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 01 avril 2021 13:25  |   Verviers


Si c’est le jour des poissons d’avril partout en Belgique, à Verviers, c’est aussi et surtout le jour des lunettes. Cette pâtisserie se déguste tous les Jeudis Saints depuis l’époque du textile.

"Au départ, les lunettes étaient élaborées par des noppeuses, des ouvrières qui travaillaient à domicile et qui amenaient le produit fini à un patron", commence Daniel Soret, artisan boulanger. "Lesdites noppeuses commettaient parfois des petites erreurs dans leur travail, alors le patron offrait des lunettes pour dire qu’il n’avait pas vu les défauts. C’était un symbole qui voulait dire que c’était bon pour une fois, que globalement le patron était satisfait du travail même s’il y avait des petits défauts. La tradition des lunettes, c’est cela".  

Les clients sont venus assez nombreux ce matin pour acheter leur pâtisserie traditionnelle.

"C’est délicieux ! Après un bon repas, je vous assure bien que l’on se régale. J’espère que beaucoup de gens vont venir en chercher parce que c’est délicieux". "J’ai toujours vu mes parents acheter des lunettes et j’ai toujours fait de même. Je téléphone à mes enfants qui habitent ailleurs et je leur dis que c’est le jour des lunettes, même s’ils ne peuvent pas les manger. Je suis toute seule, mais je partage avec les voisines". "Ce sont les meilleures de Verviers ! C’est un goût merveilleux ! On se sent revivre, on se sent proche de Pâques à ce moment-là".  

Quels ingrédients? 

Mais de quoi sont composées ces lunettes qui ravissent les clients ?

"Les Verviétois connaissent le gâteau de Verviers. Et la pâte de la lunette, c’est celle du gâteau de Verviers mais qui a été élaborée d’une autre manière, avec la forme de la lunette. Les ingrédients, ce sont les classiques : la farine, l’eau, le sel, la levure, auxquels on ajoute des oeufs, du lait, de la matière grasse, du beurre de laiterie. Et pour la finition, des amandes ou de la crème pâtissière qui est aussi élaborée en circuit court avec des produits locaux comme du lait du Pays de Herve", explique Daniel Soret. 

À déguster seul(e) ou à partager

Cette pâtisserie peut se manger seul ou elle peut être partagée. Elle possède également quelques variantes.

"Il y a des variantes, à savoir celles aux amandes par exemple, où on dépose des amandes effilées en surface, et ça donne un petit goût supplémentaire. Ou alors on peut les fourrer avec de la crème pâtissière. Il y a également plusieurs mensurations. Cela va de la lunette individuelle à celle de quatre, cinq personnes. Évidemment, on a une limite quand même pour la fragilité", détaille l’artisan boulanger. 

Un vrai régal donc pour les amateurs de pâtisseries, que l’on a vu défiler assez nombreux. Après tout, en cette période, de tels petits plaisirs ne se refusent pas. (Nicolas Lesecque)

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte