VEDIA

Stavelot: melon, pastèque et patidou au menu !

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 18 septembre 2020 15:56  |   Malmedy - Stavelot


Réchauffement climatique, ou pas, mais des producteurs arrivent à cultiver des fruits plutôt exotiques sous nos latitudes, comme des melons et des pastèques! Au Jardin des Sourdans, à Rivage, sur la commune de Stavelot, melons et pastèques grandissent aux côtés des haricots, poivrons, choux de Bruxelles, tomates et autres courges. Dont le patidou, un légume oublié, remis au goût du jour. Cela méritait bien une visite de ce potager bio, exemple de permaculture plutôt bien réussie.

Sur place, on se rend compte que c’est la fin des melons et pastèques, justement. "On les plante après les dernières gelées, vers le mois de mai, et la récolte a lieu essentiellement en août et début septembre, donc oui c’est la fin pour ces fruits qui étonnent encore nos clients, parce que oui, on peut cultiver les pastèques facilement chez nous, pour les melons ça demande un peu plus de soleil encore. Les rendements sont meilleurs dans le sud, mais ça fait plaisir aux clients de l’Epicerie des Champs à Malmedy, où nos fruits et légumes sont vendus", sourit Noëlle Vliegen, qui précise aussi que c’est évidemment pas l’essentiel de la production bio de leur grand potager. Il n’y a d’ailleurs qu’une seule ligne dans une serre pour ces fruits exotiques, au côtés des haricots, poivrons, laitues, tomates, etc.

"On arrive maintenant en pleine saison des choux, de Bruxelles, frisés, et autres, mais aussi des courges, potimarrons, butternut. Et aussi le patidou, qui est un légume oublié, qu’on a remis au goût du jour, et qui ressemble à une courge de décoration, mais qui doit plaire à beaucoup grâce à son goût sucré qui s’accomode parfaitement dans des purées ou des hachis parmentiers par exemple", poursuit Noëlle, passionnée et passionnante, alors que nous sillonnons les allées des cultures. Il y a en tout une cinquantaine de variétés différentes cultivéers sur l’année, en fonction des saisons. Le lieu de vente reste l’Epicerie des Champs, à Malmedy.   

Le Jardin des Sourdans s’ouvre au public ce samedi 19 septembre, à 13h30 (rendez-vous au parking de la salle de Masta), visite qui se terminera à l’Epicerie des Champs. 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte