VEDIA

Portrait: à 23 ans, il est l'un des rares ferronniers d'art

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 09 juillet 2018 14:47  |   Arrondissement de Verviers

La ferronnerie est un des plus anciens métiers du monde.  Cet art du travail du fer à la forge, à l’étampe ou au marteau disparaît malheureusement depuis de nombreuses années. À Verviers, par contre ils sont deux passionnés à vouloir faire revivre la pratique. Léolo Delvaux, 23 ans, en fait partie. Il est en effet le plus jeune ferronnier d’art à avoir été formé par le Stembertois, Christophe Guyot.

Fasciné depuis le plus jeune âge par ces métaux, Léolo a d’abord enchaîné les études, qui de près ou de loin étaient liées à l’histoire et à la recherche de ces métaux. Après une formation en soudure, il a fini par apprendre seul avec son enclume et son marteau avant de rencontrer, presque par hasard, Christophe Guyot.

Aujourd’hui, le Soirronnais est en passe de devenir un grand ferronnier d’art reconnu dans le métier. Comme son maître, il souhaite, à présent, transmettre son savoir à d’autres jeunes pour que le métier ne s’oublie pas. 

 Son prochain objectif? Vivre entièrement de sa passion. Un rêve de plus en plus tangible.

Léolo et Christophe Guyot seront tous les deux présents lors de la fête des vieux métiers de Sart les 11 et 12 août prochain.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte