VEDIA

Des graffitis sur les murs et le mobilier urbain theutois

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 14 mai 2019 14:48  |   Theux

 Il a déjà sévi à Stavelot, on peut d’ailleurs encore y observer certains de ses graffitis dans les escaliers face à l’Abbaye. Cette fois, c’est à Theux, dans le cadre de "la langue française en fête"qu’il a exercé son art!

Philippe Chevrinais vient de Nantes et pratique le reverse graffiti. Il s’agit d’une technique murale de street art qui se dessine au nettoyeur à haute pression.

Ces graffitis sont donc éphémères. Tôt ou tard, la nature se chargera de les recouvrir. Le principe est simple, plutôt que d’ajouter de la matière, on en enlève. Au moyen d’un pochoir et d’une brosse ou dans ce cas-ci, d’un nettoyeur à haute pression.

Cela fait 19 ans que Philippe Chevrinais décore ainsi les villes, en France, principalement du côté de Nantes. Chez nous à Stavelot et maintenant à Theux.

Philippe Chevrinais est resté une semaine à Theux pour réaliser ses "reverse graffitis". Le projet est né d’un partenariat entre le centre culturel, la bibliothèque et le CPAS dans le cadre « de la langue française en fête ». Des ateliers d’écriture ou encore de réalisation de pochoirs ont été organisé dans ce cadre. Ils ont servi de matière première pour l’artiste.

Si les graffitis soustractifs de Philippe sont éphémères, ils resteront tout de même visibles sur les murs ou sur le mobilier urbain quelques mois, voir quelques années... (P.L.)

▶︎ Ci-dessous, notre vidéo Facebook ⤵︎

)

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte