VEDIA

Marc Thomée, libraire entre art postal et pastafarisme

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 14 fevrier 2020 16:01  |   Spa


Il n’y croyait pas et pourtant, Marc Thomée a bien reçu sa carte postale ! Apposé dessus, un timbre à l’effigie de Delphine Boël. Ce timbre n’étant pas officiel, la lettre n’aurait pas dû arriver à bon port, mais elle est bel et bien passée entre les mailles du filet. Un trait d’humour qui n’est manifestement pas au goût de Bpost qui menace de porter plainte. Le gérant de la librairie Pesesse n’a pourtant pas voulu nuire à l’entreprise : « Il n’y a absolument aucune intention de fraude. Effectivement ici je n’ai pas payé un timbre pour envoyer cette carte, mais je pense que cela ne va pas mettre Bpost en faillite et voilà, j’espère qu’ils auront suffisamment d’humour et d’esprit artistique pour apprécier la chose. »

À ce jour, il n’a d’ailleurs aucun contact avec Bpost. Son but était de faire entrer officiellement Delphine Boël dans la famille royale et ce de manière humoristique. En voyant ce timbre sur Facebook, il a donc sauté sur l’occasion.

Ministre du culte pastafarien

Ce timbre ci n’est donc pas son oeuvre, mais il en a créé d’autres puisqu’il est adepte du mail art. Cette pratique consiste à décorer des enveloppes avec des timbres amusants, mais pas question de frauder. En plus de ceux inventés, Marc Thomée affranchit ses lettres avec de vrais timbres. Une passion originale ? Pas pour ce personnage qui est également ministre du culte pastafarien. Une religion parodique inventée en 2005 par un étudiant américain et qui a maintenant pris une ampleur mondiale. « Il y a certains pays où la religion a été vraiment reconnue officiellement comme en Nouvelle-Zélande, par exemple. Si j’étais là-bas je pourrais célébrer tout à fait officiellement un mariage. Nous pouvons faire des baptêmes, des mariages, des cérémonies funéraires. »

Les huit commandements

Le pastafarisme a été créé en réponse à la théorie créationniste. Pour les pastafariens, Adam et Eve, tout ça, c’est totalement absurde. Leur Dieu est d’ailleurs en spaghettis et en boulettes de viande. Il a également créé le monde en un jour après une bonne cuite, ce qui a néanmoins eu quelques impacts. «  Comme dans la Bible, nous avons nos commandements. Il y en avait dix, mais comme il était dans un état d’ébriété, il en reste huit. Cela ne s’appelle d’ailleurs pas les huit commandements, mais les huit condiments parce que les condiments par rapport aux pâtes c’est fort utile aussi. »

Rien d’étonnant donc à ce que les adeptes de cette religion portent une passoire sur leur tête et à ce que Marc Thomée crée des timbres pastafaristes. Un culte étonnant pour un personnage haut en couleurs. (Florine Berger)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte