VEDIA

Journée de deuil national: après l'émotion il y a toujours l'urgence

 20 juillet 2021 16:10  |   Arrondissement de Verviers


Le centre du pays s’est déplacé à la caserne des pompiers de Verviers ce mardi à midi. Le Roi Philippe, la Reine Mathilde et le 1er ministre Alexander De Croo, en tête, ont rendu un hommage silencieux aux victimes des inondations. Aux personnes décédées, mais aussi aux sinistrés, dont certains étaient présents sur place.

Egalement présents, la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, Elio di Rupo et Pierre-Yves Jeholet, les ministres-présidents de la Région wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Gouverneur Hervé Jamar, les bourgmestres de Verviers, Theux, Spa, Welkenraedt mais aussi des représentants des pompiers, de la police, de la protection civile, etc. 

Une minute de silence a été observée, après que les souverains et les minsitres aient rencontré et réconforté des sinistrés notamment. Mais au-delà de cet hommage, il reste l’urgence dans nos communes.

"J’ai quitté le centre de crise pour la cérémonie, j’y retourne directement, parce qu’en ce moment il y a encore des maisons qui risquent de s’effondrer, des personnes qui n’ont pas de logement. C’est bien que cette cérémonie se soit déroulée à Verviers, une des communes les plus touchées, mais il y a encore énormément d’urgences à traiter au quotidien", nous a confié Muriel Targnion, bourgmestre de Verviers. 

"Il faudra beaucoup d’aides financières pour reconstruire, des sommes considérables, c’était dantesque ", explique Didier Deru, bourgmestre de Theux.

Pour les sinistrés, ce moment de recueillement, dans leur région sinistrée, apporte un peu de réconfort. "Cela fait du bien de voir que tout le monde s’est déplacé ici, ça nous aide un peu dans notre malheur", nous confie cette restauratrice spadoise, fortement touchée par les inondations elle aussi. 

"On a été impuissants face à la vague qui a déferlé", explique cette Theutoise marquée par le catastrophe. "Heureusement on est relogé chez une tante. On a pu profiter de l’énorme élan de solidarité qui s’est créé spontanément", ajoute-t-elle, en réalisant aussi qu’elle a eu plus de chance que d’autres lors de cette tragédie. (O.T.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte