VEDIA

Verviers : un pôle médical à la place de l'ancien Outibest en 2020

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 14 mars 2019 13:54  |   Verviers

Achetée en 2004 par Luc Foubert, l’entreprise Outibest se retrouve déclarée en faillite dix ans plus tard. L’ancien président du RCS Verviers avait en projet une reconversion du site en rez-de-chaussée commerciaux et appartements mais en 2018, c’est un autre promoteur immobilier, Patrick Aloïsio, qui reprend le projet. A l’époque, on parle d’un hôtel de 100 chambres, appartements, restaurant panoramique, commerces et même une crèche ! Nouvelle étape, sans doute décisive dans cette saga, la reprise du site par un autre promoteur, Jean-Pol Bollette au nom de la société TAI pour Trinon Associe Immobilier pour y créer un pôle médical. "Ce pôle santé à cet endroit répondrait à un besoin. Nous agissons là en tant que promoteur immobilier. Ce qui reste notre fonction principale", explique Jean-Pol Bollette, Promoteur.

Présent cette semaine au MIPIM à Cannes, Jean-Pol Bollette a présenté son projet chiffré à deux millions d’euros et a déjà reçu le soutien de la ville de Verviers représentée sur place par l’échevin Maxime Degey et le chef de cabinet de la Bourgmestre Muriel Targnion. Les aménagements projetés ont visiblement séduit. "Au rez-de-chaussée, on cherche à implanter une pharmacie ou une para-pharmacie avec une herboristerie qui manque à Verviers actuellement. Aux étages, on pourrait retrouver des médecins généralistes et spécialistes voire d’autres fonctions qui veulent se développer. On pourrait aussi avoir une médecine du travail comme Ethias ou d’autres acteurs qui cherchent un pole à Verviers".

Ouverture en 2020

Ce pôle médical, situé à proximité du Boulevard de Gérardchamps, pourrait voir le jour dès l’année prochaine. Lundi, la promesse de vente a été signée. Et les travaux pourraient déjà débuter dans un mois ! "Le site que nous reprenons était occupé par des bureaux et du commerce. Un bureau médical reste un bureau tout court. Donc, il n’est pas nécessaire de demander des permis spécifiques. Nous devons donc répondre simplement à un aménagement dédicacé à la médecine. Maisil n’y a pas de permis à solliciter et donc, cela permettra d’aller assez vite" explique Jean-Pol Bollette.

Si le projet de pôle médical, différent d’une maison médicale en étant 100% privé, en est à ses débuts, des médecins ont déjà marqué leur intérêt. Jean-Pol Bollette est également à la recherche de spécialistes qui viendraient compléter l’équipe. (Audrey Degrange - Manu Yvens)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte