VEDIA

Pourquoi se prémunir contre le radon?

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 08 octobre 2020 18:19  |   Arrondissement de Verviers


Le radon, un gaz insidieux!

Il s’agit d’un gaz naturel, mais radioactif, qui profite des failles dans nos sols pour remonter à la surface. Il rentre dans les habitations par toutes les fissures qu’il trouve, que ce soit par la cave ou les gaines techniques. Ensuite, il stagne dans les pièces, encore plus au début de l’hiver, quand on remonte le chauffage et qu’on aère nettement moins nos pièces de vie.

On précisera quand même que si le radon provoque chaque année près de 500 cancers du poumon, 2ème cause des cancers du poumon en Belgique d’ailleurs, après le tabagisme, il faut quand même quelques années pour en souffrir physiquement.

Mais si on en parle tant c’est parce que notre arrondissement est clairement le plus touché dans le pays. C’est dû au sous-sol schisteux avec ses nombreuses failles. Une bonne partie de notre arrondissement est en rouge sur la carte de l’Agence Fédérale du Contrôle Nucléaire. Le rouge signifie qu’au moins 10% des habitations présentent un taux supérieur à la norme fixée de 300 becquerel par m3. Par exemple, sur Waimes, durement touchée par le radon, le taux moyen relevé est de 146 becquerel par m3, avec des pointes à plus de 3.000 dans certaines maisons, où là ça devient très problématique avec mesures urgentes à prendre.

Si on en parle aussi c’est parce que la province de Liège, en collaboration avec l’AFCN, lance sa campagne de détection du radon chez nous.

Les détecteurs sont tout petits, ils doivent se placer dans une pièce de vie, pendant 3 mois, le temps que les moyennes de taux de radon soient effectives. Ensuite, les résultats des analyses vous seront envoyées directement. 

Et quand le taux est trop haut, que doit-on faire ?

Il y a des mesures simples qui vous seront suggérées, comme ventiler correctement votre cave par exemple. Ce qu’il faut de toute façon faire aussi pour les autres pièces de l’habitation. Il faudra peut-être aussi penser à ré-isoler correctement votre maison par le bas, ce qui peut demander de gros travaux au niveau du soubassement. Sachez que si le taux dépasse les 600 becquerel par m3, l’AFCN contactera directement les habitants pour voir avec eux les solutions durables et les travaux à effectuer. Ce sera plus cher, sans doute, mais la santé n’a pas de prix.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte