VEDIA

Verviers ne veut plus payer trop pour sa zone de secours

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 03 decembre 2019 17:36  |   Verviers

Retirer la charge financière des zones de secours aux communes et la donner aux provinces, c’est la volonté de l’actuel gouvernement wallon MR-PS-Ecolo. Le dossier est sensible mais il pourrait régler, en partie et à terme, le problème dans lequel est empêtrée la ville de Verviers qui s’est mise à dos les 18 autres communes de la zone de secours 4 en ce qui concerne la quote-part qu’elle doit apporter dans le budget 2020. Une contribution qu’elle juge excessive et qui s’est traduite hier soir au conseil communal par une dénonciation de la dotation négociée en 2014.

La majorité PS-MR-Nouveau Verviers l’a votée. Y compris donc le partenaire MR mis pourtant sous pression par les instances de son propre parti. " Je peux comprendre l’irritation du Président de la zone par rapport au timing mais rien n’est fini ! Il reste une phase de négociation et dans laquelle je suis sûr que nous trouverons une solution avec mes collègues des autres communes ", explique Maxime Degey, Chef de groupe MR Verviers.

L’opposition s’abstient

En  dénonçant l’actuelle clé de répartition, la ville de Verviers renvoie la "patate chaude" au Gouverneur de la Province appelé à trancher. Après une heure et demie de discussion, l’opposition  s’est abstenue. " On est d’accord de rediscuter la clé de répartition mais le problème aurait pu être mis sur la table il y a longtemps. Cela n’apparaît dans aucun PV du Conseil et du Collège de Zone avant novembre 2019 contrairement à ce qu’affirme notre Bourgmestre. C’eut été mieux de discuter avec les autres communes que de vouloir passer en force maintenant ", explique Cécile Ozer, Chef de groupe cdH.

" Les Verviétois payent trop mais pas parce que les citoyens de Welkenraedt, de Herve ou de Jalhay payent moins. C’est parce que les majorités à la Région ont décidé de définancer aux Zones de secours ", explique László Schonbrodt, Chef de groupe PTB.

De son côté, Hajib El Hajjaji, Chef de groupe Ecolo explique son abstention, parce que son parti est " favorable à une rediscussion mais en bonne intelligence avec les autres communes. Mais aujourd’hui, on agit dans l’urgence et on stigmatise les autres communes. Sans compter que l’échevin et la Bourgmestre se mettent à dos les pompiers", justifie-t-il.

L’abstention suivie également par l’élu PP passe mal.. " Lamentable ! C’est le mal verviétois c’est-à-dire l’incapacité de Verviers de se fédérer autour de la défense de ses citoyens", s’étonne Alexandre Loffet, Echevin des Finances et du Budget – PS.

Ne pas voter le budget d’une zone de secours, le cas est particulier et suffisamment rare. La question du financement des zones de secours beaucoup moins par contre. Dans le Hainaut, la Province va interpeller l’Etat fédéral pour qu’il couvre les coûts que la loi lui impose, c’est-à-dire à hauteur de 50%... La mise actuelle pour le budget 2020 de l’ensemble des communes de la zone serait de 63%. (MY)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte